Coronavirus/Australie: Sydney peine à ralentir les infections, Canberra se confine



Coronavirus/Australie: Sydney peine à ralentir les infections, Canberra se confine

SYDNEY (Reuters) – L’Australie peine à contenir la propagation du variant Delta du coronavirus SARS-COV-2 sur son territoire et sa capitale Canberra, qui a enregistré son premier cas de contamination locale depuis plus d’un an, va être soumise à un confinement d’une semaine à partir de jeudi soir.

Deux des plus grandes villes d’Australie – Sydney (Nouvelle-Galles du Sud) et Melbourne (Victoria) – sont déjà soumises à des confinements stricts pour tenter de contenir cette flambée épidémique de COVID-19.

Confronté à la progression du variant Delta (initialement découvert en Inde et particulièrement contagieux) dans des zones plus excentrées, le gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud a annoncé jeudi que des renforts militaires pourraient être appelés afin de vérifier le respect des règles de confinement à Sydney.

Un porte-parole du ministre fédéral de la Défense, Peter Dutton, a précisé à Reuters que le gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud devrait bientôt soumettre une demande formelle pour ces renforts militaires à Sydney.

A l’heure actuelle, 580 militaires non armés aident déjà la police à veiller au respect de la quarantaine dans les foyers concernés de la plus grande ville d’Australie.

Plusieurs localités régionales disséminées en Nouvelle-Galles du Sud ont également décrété des confinements ponctuels après la découverte de nouveaux cas, alimentant les craintes d’une circulation virale déjà hors de contrôle.

A Sydney, confinée depuis sept semaines, le nombre quotidien de contaminations reste proche de ses plus hauts récents, avec 345 nouvelles infections en 24 heures selon le dernier bilan, communiqué jeudi.

Dans l’Etat voisin de Victoria – dont la capitale régionale, Melbourne, s’apprête à entamer une deuxième semaine de confinement – les autorités ont fait état de 21 nouveaux cas de contaminations locales en 24 heures. Six d’entre eux n’avaient pas respecté l’isolement imposé après un test de dépistage positif, un nombre que les autorités veulent ramener à zéro avant d’envisager la levée des restrictions.

Avec environ 38.000 cas de contamination par le coronavirus et 946 morts depuis le début de la pandémie, l’Australie a été très largement épargnée jusqu’ici et plusieurs Etats restent quasiment préservés de l’épidémie malgré la flambée épidémique à Sydney et Melbourne.

Mais le pays reste vulnérable à une nouvelle vague d’infections, d’autant plus que la couverture vaccinale y reste l’une des plus faibles des pays riches, avec environ 24% de la population de plus de 16 ans intégralement vaccinée.

(Reportage Renju Jose, version française Myriam Rivet, édité par Blandine Hénault)



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *