la France a-t-elle rattrapé les autres pays européens ?



la France a-t-elle rattrapé les autres pays européens ?

Où se situe aujourd’hui la France vis-à-vis du Royaume-Uni, de l’Allemagne ou encore de l’Espagne? BFMTV.com fait le point sur le nombre de doses injectées dans chaque pays européen.

Lorsque l’Union Européenne a livré ses premières commandes de vaccins, fin décembre 2020, le gouvernement français fut critiqué pour la lenteur de la campagne de vaccination. Huit mois plus tard, où en sommes-nous ?

Grâce aux données du site ourworldindata, qui compile les chiffres officiels de chaque pays, il est possible de se comparer à nos voisins européens. Le graphique ci-dessous montre ainsi l’évolution du pourcentage de personnes complètement vaccinées de janvier à août 2021 au sein des pays membres de l’UE (ainsi qu’en Suisse et au Royaume-Uni).

On constate au fil des semaines une remontée de la France au classement, qui figure désormais parmi les 10 pays avec la plus large couverture vaccinale complète de l’UE (56,4%). Parmi les grands pays, seul l’Espagne (61,5%) et le Royaume-Uni (58,5%) font mieux.

Au sein de l’UE, la petite île de Malte est de loin la plus avancée avec plus de 90% des ses 500.000 habitants complètement vaccinés. A contrario, la Bulgarie et la Roumanie sont eux très en retard avec respectivement 15% et 25% de leur population complètement vaccinés.

Depuis les annonces d’Emmanuel Macron, la France injecte-t-elle plus de doses que ses voisins ?

Ce classement pourrait changer en à peine quelques semaines selon rythme de vaccination de chaque pays. Les annonces d’Emmanuel Macron mi-juillet ont par exemple considérablement accéléré le rythme des injections en France, comme le montre le graphique ci-dessous.

Attention, la comparaison porte sur l’ensemble des injections (premières et deuxièmes doses). De plus, afin de comparer équitablement ces pays, le nombre de dose administrée est recalculé par million d’habitant.

L’effet provoqué par les annonces d’Emmanuel Macron n’aura cependant duré qu’un temps: depuis le mois d’août, le nombre de primo-injections recule à nouveau en France. C’est également le cas dans les autres grands pays européens, comme l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie ou encore le Royaume-Uni.

Malgré cette baisse, le gouvernement maintient son objectif de 50 millions de primo-vaccinés fin août. Un cap atteignable en théorie car 45,2 millions de Français ont déjà reçu au moins une dose et entre 1,5 et 3 millions de primo-injections sont réalisées chaque semaine.

Louis Tanca Journaliste BFMTV



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *