le Danemark lève les ultimes restrictions


Le ministre danois de la santé, Magnus Heunicke, s’exprime à propos de la situation épidémiologique dans le pays, à Copenhague, le 24 mars 2020.

Pour le Danemark, le Covid-19 n’est plus une maladie « critique pour le fonctionnement de la société ». Vendredi 27 août, le ministère de la santé à Copenhague a publié un communiqué, dans lequel il annonce la levée des dernières restrictions en place d’ici au 10 septembre. « Le gouvernement a promis de ne pas maintenir les mesures plus longtemps que nécessaire, et le moment est arrivé », a précisé le ministre de la santé, Magnus Heunicke.

L’information a fait brièvement la une de tous les médias danois sur Internet, avant d’être rapidement détrônée par d’autres nouvelles. Un peu comme si la suppression des ultimes restrictions, annoncée deux semaines après la rentrée des classes, était déjà actée. Depuis le 14 août, le port du masque n’était plus obligatoire dans les transports publics, le seul endroit où il était encore exigé. Et le gouvernement avait déjà fait savoir que l’obligation de fournir un passeport sanitaire pour entrer dans un bar ou un restaurant serait levée le 1er septembre.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Covid-19 : le Danemark va lancer un « coronapas » numérique pour voyager, aller au restaurant ou à un concert

Ne restaient donc plus que les événements sportifs et les boîtes de nuit, qui doivent rouvrir le 1er septembre, et pour lesquels le passe sanitaire va disparaître. Fini aussi le confinement automatique des habitants des paroisses (divisions administratives) qui dépassent un taux d’incidence de 1 000 cas pour 100 000 habitants sur sept jours. Actuellement, cinq sur 215 sont concernées.

« Taux de vaccination record » 

« L’épidémie est sous contrôle », a constaté le ministre de la santé, vendredi. Si le niveau de contaminations a augmenté au cours de l’été, après la réouverture progressive de la société au printemps, les cas journaliers dépassent rarement un millier, alors que le Danemark teste massivement – entre 150 000 et 180 000 tests (PCR et antigéniques) effectués quotidiennement. Le 27 août, le taux d’incidence sur sept jours était de 124,1 cas pour 100 000 habitants, selon l’Institut national de sérologie.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Au Danemark, des « Men in Black » dans la rue contre les restrictions sanitaires

Dans les hôpitaux, le nombre de patients soignés pour des troubles liés au Covid-19 était tombé à 28 le 10 juillet. Depuis, il est remonté. Vendredi, 126 patients souffrant de symptômes relatifs au Covid étaient hospitalisés, donc 19 en réanimation. Au total, 2 573 personnes sont mortes depuis le début de la pandémie (soit 44,2 morts pour 100 000 habitants contre 174,2 en France).

Les autorités sanitaires expriment une légère inquiète à propos du ralentissement de la vaccination chez les plus jeunes

Il vous reste 53.59% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Lire la suite
www.lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *