L’ouragan Ida se renforce et s’approche dangereusement des côtes de la Louisiane


Samedi, le gouverneur, John Bel Edwards, a estimé que les « habitants forts et résilients » de Lousiane résisteront à cette tempête, tout en avertissant la région que les abris d’évacuation fonctionneront avec des capacités réduites en raison de l’épidémie de Covid-19.

L’ouragan Ida, qui traverse le golfe du Mexique, s’approche des côtes de l’Etat américain de Louisiane, dimanche 29 août, menaçant ce territoire et poussant les autorités à donner l’alerte pour les habitants.

Selon les prévisions du National Hurricane Center (NHC), Ida est devenu, dans la nuit de samedi à dimanche, un ouragan de catégorie 3, et continue de se renforcer, avec des vents allant jusqu’à 185 km/h. Avec un centre situé à moins de 300 kilomètres des côtes dans le golfe du Mexique, l’ouragan s’approche de la Louisiane, se déplaçant en direction du nord-ouest. « Ida devrait être un ouragan majeur et très dangereux au moment où il touchera terre le long des côtes de la Louisiane cet après-midi », estime le NHC.

Lire aussi La Louisiane sous la menace d’Ida, un ouragan « extrêmement dangereux »

Ida menace aujourd’hui un Etat dont les hôpitaux sont déjà durement mis sous pression par l’épidémie de Covid-19. Les établissements de La Nouvelle-Orléans, principale ville côtière, sont déjà largement occupés, tout comme de nombreux hôpitaux de la région, une situation compliquant les évacuations.

Samedi, le gouverneur, John Bel Edwards, a estimé que les « habitants forts et résilients » de Lousiane résisteraient à cette tempête, tout en avertissant la région que les abris d’évacuation fonctionneraient avec des capacités réduites en raison de l’épidémie de Covid-19. Il a ajouté que les autorités cherchaient des chambres d’hôtels pour abriter les habitants évacués, et limiter les rassemblements dans les abris communs.

Plus de 1 800 morts en 2005

La Louisiane est fréquemment touchée par les ouragans et n’a pas encore totalement pansé les plaies infligées par le traumatisme de 2005, lorsque Katrina avait ravagé la Louisiane, faisant plus de 1 800 morts. Lors de cet épisode traumatique, La Nouvelle-Orléans avait été inondée à 80 % après que des digues protégeant la ville avaient cédé.

Selon les scientifiques, c’est le réchauffement de la surface des océans qui rend les ouragans plus puissants. Ils font notamment peser un risque de plus en plus important aux communautés côtières victimes des phénomènes de vagues-submersion amplifiés par la montée du niveau des océans.

La semaine dernière, la tempête tropicale Henri, accompagnée de précipitations considérables, a touché le nord-est des Etats-Unis, un phénomène rare pour cette région, où des milliers de personnes se sont retrouvées sans électricité.

Le Monde avec AFP et AP



Lire la suite
www.lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *