A Benidorm, la fête oui, mais pas sans vaccin



A Benidorm, la fête oui, mais pas sans vaccin

par Oscar Corrons Eva Manez

BENIDORM, Espagne (Reuters) – La station balnéaire espagnole de Benidorm, réputée pour sa vie nocturne et très prisée des Britanniques, a ouvert un centre de vaccination contre le COVID-19 réservé aux touristes face à un rebond des contaminations liées aux arrivées de voyageurs.

Les touristes se pressaient cette semaine à la clinique faisant office de centre de vaccination, près du quartier des hôtels de cette ville de la côte Est de l’Espagne (la « Costa Blanca »). D’autres points mobiles de vaccination vont être installés dans les zones d’affluence.

« Je pense que cela envoie un message de sécurité. C’est un service public que nous voulons offrir à nos touristes », a déclaré à Reuters le maire de Benidorm, Antonio Perez.

L’Espagne exige que tous les visiteurs entrant dans le pays présentent un certificat de vaccination ou un test PCR négatif. Les bars et les restaurants ne demandent pas de passeport vaccinal, comme c’est le cas dans de nombreuses villes européennes.

Les cas de COVID à Benidorm sont nettement supérieurs à la moyenne nationale, avec 249 cas confirmés pour 100.000 habitants sur une période de 14 jours, contre 96 cas au niveau national, ou 101 cas pour la région de Valence à laquelle appartient la ville de Benidorm.

Rosa Louis, directrice du district de santé incluant Benidorm, estime que le retour des touristes a joué un rôle dans cette hausse des cas.

« Nous n’avons pas de données précises sur l’augmentation du nombre d’infections (à Benidorm), mais nous avons remarqué qu’aussitôt les touristes revenus, les infections repartaient à la hausse, cela ne fait aucun doute », déclare-t-elle.

Toni Mayor, responsable de l’association hôtelière HOSBEC de Valence, a déclaré que si la plupart des clients des hôtels étaient vaccinés, le port du masque n’était guère respecté.

« On ne cesse de dire aux Britanniques de mettre un masque. Certains sont désorientés, car ce n’est pas obligatoire en Grande-Bretagne », explique-t-il à Reuters.

Le secteur du tourisme renaît en Espagne après le coup d’arrêt de la pandémie, avec un nombre de visiteurs qui a plus que quadruplé en septembre par rapport à la même période l’an dernier.

(Reportage Oscar Corrons, Eva Manez, Nathan Allen et Emma Pinedo, version française Khadija Adda-Rezig, édité par Sophie Louet)



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *