Coronavirus: Allemagne franchit la barre des 100.000 décès



Coronavirus: Allemagne franchit la barre des 100.000 décès

BERLIN (Reuters) – L’Allemagne a franchi jeudi le seuil des 100.000 décès dus au COVID-19 alors que le nombre de nouvelles infections continue de monter en flèche, un véritable défi pour le nouveau gouvernement.

Depuis le début de la pandémie, 100.119 personnes en Allemagne ont succombé au virus, selon les données de l’Institut Robert Koch pour les maladies infectieuses. Le nombre de nouveaux cas quotidiens a atteint un nouveau record de 75.961.

Les hôpitaux du pays, notamment dans les régions de l’est et du sud, se trouvent déjà sous pression, les virologues avertissant que le nombre de décès pourrait encore augmenter.

Le taux de mortalité s’élève à environ 0,8%, selon le président de l’Institut Robert Koch, soit environ 400 décès par jour pour 50.000 cas quotidien.

Le nouveau gouvernement tripartite allemand composé des sociaux-démocrates du SPD, les libéraux démocrates du FDP et les Verts qui a annoncé son accord de coalition mercredi, a déclaré vouloir créer une équipe d’experts chargée d’évaluer la situation au quotidien.

Il s’était fixé dix jours pour décider si de nouvelles restrictions étaient nécessaires, selon une des leaders des Verts, Annalena Baerbock.

Le chef du FDP, Christian Lindner, a pourtant estimé que des mesures régionales plus strictes seront probablement nécessaires afin d’éviter un confinement national, comme en Autriche.

L’Allemagne a déjà imposé des restrictions dans les régions où la situation est critique aux personnes qui ont été vaccinées ou guéries.

Le taux de vaccination dans le pays n’étant que de 68,1%, loin derrière le Portugal, l’Espagne et la France, le futur chancelier Olaf Scholz a promis d’intensifier la campagne de vaccination et n’a pas exclu de les rendre obligatoires.

« Nous devons vacciner et administrer des piqûres de rappel pour empêcher la propagation du virus », a-t-il déclaré ajoutant que c’était le seul moyen de sortir de la pandémie.

(Reportage Madeline Chambers; version française Dagmarah Mackos, édité par Jean-Michel Bélot)



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *