fbpx

« Le nouveau Bauhaus européen » va susciter la « nouvelle vague d’innovation dont nous avons besoin »


Deux crises majeures ont frappé l’Europe ces dernières années : la pandémie de Covid-19 et l’invasion injustifiée de l’Ukraine par la Russie. Le monde doit faire face à une crise énergétique d’origine géopolitique, tout en étant confronté à la volatilité des matières premières.

Cet état de fait est la conséquence de plus de deux ans de perturbations dans la chaîne d’approvisionnement et de la sortie rapide de la crise du Covid-19. En outre, en raison de l’aggravation des incidences de l’activité humaine sur le climat et les écosystèmes de la Terre, nous en sommes arrivés à un point de bascule existentiel.

Il est plus important que jamais d’accélérer la transition liée au pacte vert pour l’Europe, en faisant de l’Europe le premier continent fondé sur les technologies numériques, mais aussi durable et neutre pour le climat.

« Style et durabilité »

Il y a un peu plus de cent ans, en 1919, le Bauhaus a été fondé à Weimar, en Allemagne, en réponse au cataclysme provoqué par la première guerre mondiale. Ce mouvement a entraîné de grands bouleversements dans de nombreux domaines, du design à l’architecture, en passant par l’éducation, et il a posé les fondements de l’architecture moderniste.

Le changement de paradigme prôné par le Bauhaus portait sur la recherche d’harmonie et d’équilibre entre le design et la forme. Son principe était que « la forme suit la fonction ».

Avec le nouveau Bauhaus européen, programme lancé en 2021 par Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, nous voulons que « la forme suive la planète », en veillant à ouvrir la voie à un nouveau modèle d’innovation dans lequel l’art, les sciences, la technologie et l’écologie vont de pair.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés « Pour un “new deal” culturel au cœur du plan de relance européen »

Au sein de cet espace de cocréation, architectes, artistes, étudiants, ingénieurs et concepteurs vont travailler ensemble pour, selon les mots d’Ursula von der Leyen, « allier style et durabilité », la transition climatique exigeant « sa propre esthétique spécifique ».

De nouveaux modèles d’entreprise

Le nouveau Bauhaus européen va amener l’innovation vers le marché, avec de nouveaux produits et services, de nouveaux modèles d’entreprises et de nouvelles compétences. Les nouvelles solutions numériques nous ont simplifié la vie, en particulier pendant la pandémie de Covid-19, mais elles n’ont pas encore transformé l’environnement physique dans lequel nous vivons, nous travaillons et nous nous déplaçons.

Nous voulons ouvrir la voie à un nouveau modèle d’innovation dans lequel l’art, les sciences,
la technologie et l’écologie vont de pair

Il vous reste 61.88% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Lire la suite
www.lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.