fbpx

des inondations possiblement « mortelles » attendues ce mardi



des inondations possiblement "mortelles" attendues ce mardi

Premier ouragan de la saison, Agatha va continuer à frapper le Mexique ce mardi. Outre-Atlantique, le Centre national des ouragans a mis en garder contre les conséquences dramatiques qu’il pourrait entraîner.

« De fortes pluies liées à l’ouragan Agatha vont continuer de s’abattre sur une portion du sud du Mexique mardi. Cela va poser une menace d’inondations et de glissements de terrains potentiellement mortels ». Le communiqué du Centre national des ouragans, situé à Miami, en Floride, ne laisse guère de doute sur les conséquences catastrophiques que va entraîner l’ouragan Agatha qui est arrivé lundi sur le Mexique.

Premier ouragan de la saison dans le Pacifique est, il s’est manifesté lundi par des vents à près de 170 km/h, et d’importantes précipitations. Il était classé en catégorie 2 avant son arrivé sur les terres, renvoyant à un type de tempête qui peut détruire les toits de maisons solides, déraciner des arbres et entraîner des coupures d’électricité majeures, comme le rapporte le New York Times.

50cm de pluie attendus localement

Les premières conséquences ont été observées dans l’État mexicain d’Oaxaca, notamment dans la commune de Puerto Angel, une importante destination touristique. Toute la côte de cet État est d’ailleurs privilégiée par les surfers.

Toujours dans l’État d’Oaxaca, « 25 à 40cm de pluie, avec des pics locaux à 50cm, sont attendus », met en garde le Centre national des ouragans. Les États de Chiapas et de Veracruz, Tabasco et Guerrero sont également concernés.

Néanmoins, l’avancée de l’ouragan dans les terres devrait l’affaiblir, toujours selon le Centre national des ouragans. Agatha a d’ailleurs été rétrogradée en tempête tropicale lors de son arrivée sur la côte mexicaine, même s’il est précisé que « des conditions de tempête tropicale vont persister dans cette zone encore mardi matin », soit dans l’après-midi en France.

Une grande destination touristique

Les conséquences de cet ouragan pourraient être dramatiques économiquement dans l’État d’Oaxaca, qui repose grandement sur le tourisme. En 2019, avant la pandémie de Covid-19, plus de 200.000 étrangers s’étaient rendus dans cette zone. Cette même année, l’industrie touristique soutenait 159.000 emplois, et générait 29 millions de dollars de revenus.

Le gouverneur de l’État d’Oaxaca, Alejandro Murat Hinojosa, a précisé que la défense nationale, l’armée et les gardes nationaux mexicains avaient été mobilisés pour faire face aux conséquences d’Agatha. De leurs côtés, les habitants barricadaient lundi leurs habitations.

« Depuis le début de l’enregistrement des données météorologiques en 1949, c’est l’ouragan le plus puissant à frapper la côte Pacifique du Mexique au mois de mai », a indiqué le Centre national des ouragans.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.