fbpx

Shanghaï s’apprête à sortir de deux mois de confinement



Shanghaï s'apprête à sortir de deux mois de confinement

par Casey Hall et Brenda Goh

SHANGHAÏ (Reuters) – Shanghaï, capitale économique de la Chine, devait en finir ce mardi à minuit avec un confinement strict de deux mois contre l’épidémie de COVID-19, une stratégie très éprouvante pour la population qui a mis à mal l’économie.

Les autorités ont commencé à démonter les clôtures autour des ensembles d’habitation et à retirer les rubans déployés par la police autour des places et bâtiments publics pour « le retour à la normale », toutefois relatif, prévu le 1er juin.

L’isolement prolongé a attisé l’exaspération de la population de cette ville de 25 millions d’habitants et provoqué des manifestations rarissimes de protestation.

La politique du « zéro COVID » a également perturbé les chaînes d’approvisionnement en Chine, ce qui a eu des répercussions sur le commerce international.

Mercredi, plus de laissez-passer pour quitter son domicile, les transports publics fonctionneront normalement et les habitants pourront retourner au travail.

« C’est un jour dont nous rêvions depuis très longtemps », a déclaré aux journalistes Yin Xin, porte-parole du gouvernement de Shanghaï.

« Tout le monde a fait de gros sacrifices. Ce jour a été durement gagné, et nous devons le chérir et le protéger, et accueillir de nouveau le Shanghaï que nous connaissons bien et qui nous a manqué. »

Les restrictions seront allégées pour environ 22,5 millions de personnes dans les zones à faible risque.

Les habitants doivent toutefois toujours porter un masque et éviter les rassemblements. Les repas à l’intérieur des restaurants restent interdits. Les magasins peuvent fonctionner à 75% de leur capacité. Les salles de sport rouvriront plus tard.

Les habitants devront se soumettre à un test toutes les 72 heures pour prendre les transports publics et entrer dans les lieux publics. Une quarantaine sévère est toujours prévue pour toute personne ayant contracté le COVID et ses contacts proches.

Shanghaï a signalé 31 cas de COVID-19 le 30 mai, contre 67 le jour précédent, ce qui reflète la tendance à la baisse observée dans l’ensemble de la Chine, avec moins de 200 infections dans le pays.

(Reportage David Stanway, Winni Zhou, Brenda Goh, Yifan Wang, David Kirton, Albee Zhang, Stella Qiu et des bureaux de Pékin et de Shanghai, rédaction Marius Zaharia, version française Lou Phily, édité par Sophie Louet)



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.