fbpx

un jeune de 17 ans crée un faux centre de dépistage Covid et touche 5,7 millions d’euros



un jeune de 17 ans crée un faux centre de dépistage Covid et touche 5,7 millions d'euros

Un jeune allemand a été condamné à payer une amende de 1500 euros ce lundi pour avoir empoché illégalement plusieurs millions en pleine pandémie de Covid-19.

C’était trop gros pour passer inaperçu. En Allemagne, un jeune homme de 17 ans a créé un faux centre de dépistage Covid et a empoché frauduleusement près de six millions d’euros, rapporte le quotidien régional Les Dernières nouvelles d’Alsace, qui cite la presse allemande, qui a largement traité l’information outre-Rhin.

Alors qu’il n’avait même pas 18 ans à la fin de l’été 2020, le faussaire s’est vanté auprès de ses amis qu’il était très facile de se faire de l’argent sur les tests Covid réalisés par les personnes cas-contact.

En effet, ces dernières n’ont pas à régler directement auprès des centres. Les organismes réalisant les tests doivent envoyer une facture à la Kassenärtzlichen Vereinigung (KV), « une association de médecins conventionnés par les services d’assurances maladie allemands », explique DNA.

Près de 500.000 faux-tests

La KV rembourse ensuite les frais aux centres qui les pratiquent sur la foi d’une simple facture. Le jeune de 17 ans a donc une idée: créer un faux centre de test et envoyer de fausses factures.

Entre mars et juin 2021, il facture près de 500.000 tests qu’il affirme avoir « pratiqué » et reçoit… 5,7 millions d’euros sur son compte en banque versés par la KV, qui n’a pas pensé à vérifier la cadence improbable de ce faux centre (5000 tests par jour).

Comment le jeune s’est-il fait prendre par les autorités? Pour créer son faux centre, il a dû mentionner une adresse, celle d’un bar où il avait l’habitude de se rendre. Mais c’est par les nouveaux chiffres de son compte en banque qu’il s’est trahi.

« Le pot aux roses a été découvert grâce à la vigilance d’un employé de la banque où le jeune homme avait son compte, qui s’est étonné de voir grimper en flèche les revenus de ce simple étudiant », explique le quotidien régional.

1500 euros d’amende

L’employé a suspecté un blanchiment d’argent et a contacté la police, avant que l’argent ne soit gelé et reversé à la Kassenärtzlichen Vereinigung. Jugé ce lundi, le jeune homme a bénéficié de l’indulgence du tribunal de Fribourg, n’écopant que d’une peine pour mineur: une amende de 1500 euros qu’il devra régler à « un organisme d’utilité publique. »

Le faussaire devra également se tenir à carreau pendant un an, après quoi le tribunal étudiera à nouveau son cas et pourra prononcer une nouvelle sanction.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.