fbpx

Le groupe sud-coréen BTS, « épuisé », annonce une pause dans sa carrière


Le 21 mai 2017, le groupe de musique BTS arrive pour les Billboard Music Awards 2017 à Las Vegas.

Le groupe de K-pop BTS, l’un des plus influents de la planète et qui a récemment été reçu par le président américain, Joe Biden, a annoncé, mardi 14 juin, une pause pour que chacun des sept jeunes hommes le composant se concentre sur sa propre carrière.

L’annonce, qui a fait l’effet d’une bombe, a été faite lors d’un dîner retransmis en ligne pour marquer l’anniversaire du boys band formé de sept artistes sud-coréens d’une vingtaine d’années, considérés comme des ambassadeurs d’une partie de la jeunesse du monde entier et extrêmement populaires, notamment aux Etats-Unis.

En 2021, BTS a enregistré un chiffre d’affaires annuel de plus d’un milliard de dollars, grâce au contenu en ligne et aux ventes d’albums. L’un des sept, « RM », 27 ans, a expliqué qu’après plusieurs nominations aux Grammy Awards, les récompenses de l’industrie musicale, ils « ne savaient plus quel groupe ils formaient » exactement, ajoutant que certains membres étaient « épuisés ».

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés « La Corée du Sud, en ciblant la jeunesse, bouleverse la pop culture mondiale depuis vingt ans »

« Ambassadeurs de la jeunesse »

« J’ai toujours pensé que BTS était différent des autres groupes (…), mais le problème avec la K-pop et l’ensemble du “star system” est que l’on n’a pas le temps de mûrir », a poursuivi le jeune homme à l’adresse des millions de fans et de l’industrie musicale mondiale. « RM » a souligné qu’en tant que groupe, BTS « devait sans cesse produire de la musique et faire quelque chose ». « En dix ans, j’ai changé et j’ai besoin de réfléchir et d’avoir du temps pour moi », a conclu l’artiste.

L’un de ses partenaires, Jimin (Park Ji-min), 26 ans, n’a pas dit autre chose, affirmant lors de ce dîner que lui et ses six jeunes coartistes « essayaient peu à peu de comprendre » ce qui leur arrivait et de « réfléchir au souvenir que chacun voulait laisser à ses fans ».

Le groupe avait été invité le 31 mai par le président Biden à la Maison Blanche pour dénoncer le racisme visant les personnes asiatiques aux Etats-Unis. La présidence américaine avait dit voir en BTS des « ambassadeurs de la jeunesse qui diffusent un message d’espoir et d’optimisme » dans le monde. Le septuor a déjà été invité par deux fois à s’adresser aux Nations unies, en 2018 et 2021, à propos, en particulier, du changement climatique et de la pandémie de Covid-19.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Mode : la frénésie K-pop

Le Monde avec AFP



Lire la suite
www.lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.