fbpx

La dépendance de la Chine empêchera la guerre


En Chine, l’économie va très mal. Les confinements des grandes villes, liés à la stratégie zéro-Covid, ont divisé la croissance par deux. Les données de mobilité des Chinois révèlent une baisse de plus de 50%. Le pays devrait ainsi connaître une récession au deuxième trimestre. Pour la France et l’Europe, ce choc peut avoir des effets positifs sur le prix des matières premières, en freinant leur emballement. La demande chinoise représente, en effet, 15% de la production mondiale de pétrole, 9% de celle du gaz, 21% de la production alimentaire et 58% de celle de métaux.

Mais ce ralentissement perturbe beaucoup nos approvisionnements, en particulier dans l’industrie. Pour relancer son économie et tenter d’atteindre son objectif de 5,5% de croissance en 2022, la Chine va engager une politique monétaire expansionniste, notamment par une baisse des taux. C’est l’un des seuls pays au monde à le faire malgré l’inflation, ce qui pousse les investisseurs internationaux à acheter des actions chinoises, qui seront favorisées par cette politique.

Lire aussiLa Chine et Xi Jinping face à l’échec de la stratégie zéro Covid



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.