fbpx

Xi Jinping: aucune valeur universelle n’atteint le président chinois



Xi Jinping: aucune valeur universelle n'atteint le président chinois

L’année 1945 n’a rien de spécial pour le Parti communiste chinois. Voilà la leçon d’histoire que le président Xi Jinping a livrée lors d’un sommet en ligne avec les responsables de l’Union européenne le 1er avril. Le leader chinois répondait aux dirigeants qui venaient d’expliquer en quoi le sombre passé de l’Europe les obligeait à évoquer avec les autorités chinoises la question des droits humains, et leur demandaient d’user de leur influence pour mettre fin aux crimes russes en Ukraine.

La Chine, a rétorqué M. Xi, conserve le souvenir des souffrances que lui ont infligées les puissances coloniales. Il a énuméré les actions hostiles auxquelles s’est livré l’Occident, à commencer par ce que les historiens chinois appellent les traités inégaux. Signés au XIXe et au début du XXe siècle, ils obligeaient la Chine à ouvrir ses marchés et des parties de son territoire. De telles agressions, poursuivit-il, ont laissé aux Chinois des idées bien arrêtées sur les droits humains, mais aussi sur les étrangers qui ont recours à deux poids, deux mesures pour juger les autres pays. La Chine assume son bilan au Xinjiang, à Hong-kong et au Tibet, conclut Xi, précisant que, si elle souhaite améliorer les relations bilatérales, l’Union européenne doit sortir de l’impasse qu’elle a créée en lui imposant des sanctions.



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.