fbpx

Le port de Douvres accuse la France de « ruiner » les vacances des Britanniques



Le port de Douvres accuse la France de "ruiner" les vacances des Britanniques

Publié le :

Alors que les vacances scolaires démarrent au Royaume-Uni, le port de Douvres déplore le manque de personnel douanier côté français, accusant ainsi la France de vouloir « ruiner » les vacances des Britanniques.

Le port britannique de Douvres a accusé, vendredi 22 juillet, les autorités françaises de « ruiner les vacances » de nombreuses familles, en raison d’un nombre insuffisant de personnel douanier, entraînant d’énormes files d’attente dans la ville du sud-est de l’Angleterre.

Avec le début des vacances scolaires pour de nombreux Britanniques, il s’agit d’une des périodes les plus chargées pour le port d’où partent les ferries vers la France. Les passagers se font contrôler leur passeport par la douane française, avant de traverser la Manche.

Insuffisance de personnels à la frontière française

Mais « l’insuffisance de personnels à la frontière française ruine le début des vacances », accuse le port dans un communiqué.

« Dans un nouveau monde de contrôles post-Brexit et post-Covid, nous avons travaillé pour augmenter de 50 % les cabines de contrôle à la frontière française », indique le port de Douvres mais « le personnel [français] est insuffisant et loin [du niveau] nécessaire pour assurer un premier week-end d’été fluide ».


« Les douanes françaises nous ont laissé tomber ce matin », regrette le directeur du port, Doug Bannister, à l’antenne de la BBC, évoquant un « incident critique ». Il a conseillé aux passagers de « s’abstenir de venir au port pour le moment » en raison de gigantesques files d’attente, avec touristes et camions de marchandises bloqués sur les routes de la région.

« J’ai réservé le ferry de 8 heures, de Douvres, et c’est l’embouteillage total. J’ai avancé de 50 mètres en une heure. À ce rythme, il me faudra trente-quatre heures avant d’arriver au port », a tweeté un internaute peu avant 7 heures.

Des images publiées sur les réseaux sociaux montrent des touristes abandonnant leur véhicule et se rendant au port, à pied, valises à la main.


John, originaire du sud-ouest de l’Angleterre, devait se rendre au port de Douvres vendredi avec sa mère de 87 ans, mais a finalement abandonné l’idée.

« J’emmène ma mère âgée voir des amis en Allemagne, donc j’ai un très long trajet à faire de l’autre côté quand nous arrivons », a-t-il expliqué. « Je ne pouvais pas courir le risque d’être coincé dans une file d’attente pendant quatre heures sans toilettes ».

« Tout s’est très vite dégradé », réagit sur la BBC Francesco, coincé dans les bouchons alors qu’il se rend en Italie avec ses trois enfants de 7, 11 et 12 ans.

« Le ferry que nous étions censés prendre était à 7 h 50. Nous sommes arrivés deux heures avant » a-t-il expliqué, arrêté à 2,7 kilomètres du port. « Je peux voir la mer, ce qui est bien. Mais je ne peux pas voir le terminal. »


« Du personnel des douanes françaises est arrivé et le trafic reprend doucement », a indiqué le port en début d’après-midi. « Mais il va falloir du temps avant de mettre fin à l’embouteillage. »

Les autorités françaises ont réagi par un tweet critiquant les informations véhiculées par la presse britannique.

Avec AFP





Lire la suite
www.france24.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.