fbpx

la violente explosion d’un dépôt de pétrole fait courir des risques sanitaires et économiques


Le masque est de nouveau de rigueur à Cuba, dans la région côtière de Matanzas. Il ne s’agit pas de se prémunir contre une reprise épidémique du Covid-19 mais de se protéger contre les dangers de l’épaisse fumée qui s’est échappée d’un dépôt de pétrole sur lequel la foudre s’est abattue le 5 août. Un important incendie a détruit quatre des huit réservoirs du dépôt. Ce dernier fournissait une importante partie du pays en carburant, souligne Daleis Macias, résident de la ville de 140 000 habitants.

« Tout va devenir plus difficile », s’inquiète Yania Calera, une habitante de Matanzas. Avant même cet incendie majeur, l’île subissait déjà régulièrement des pénuries de carburant et des coupures d’électricité. Les milliers de litres de pétrole perdus font peser un risque important sur l’économie fragile du pays.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Le cigare de Fidel Castro, arme de séduction massive

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.

S’abonner

Contribuer



Lire la suite
www.lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.