fbpx

La Première ministre finlandaise critiquée après une vidéo la montrant en train de faire la fête



La Première ministre finlandaise critiquée après une vidéo la montrant en train de faire la fête

Sanna Marin avait déjà fait l’objet de critiques en décembre pour une sortie alors qu’elle était cas contact au Covid-19. Elle se défend cette fois d’occuper son temps libre « comme de nombreuses personnes de son âge ».

Nouvelle controverse pour la Première ministre finlandaise. Des images ont émergé mercredi sur les réseaux sociaux montrant Sanna Marin, 36 ans, faire la fête, suscitant les critiques de membres de l’opposition. La cheffe du gouvernement avait déjà été largement critiquée en décembre dernier après que des images l’avaient montrée en boîte de nuit, alors qu’elle était cas contact au Covid-19.

Encore une soirée agitée pour Sanna Marin. Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux montre la présidente du Parti social-démocrate (SPD) danser et chanter avec un groupe d’amis, dont plusieurs célébrités finlandaises. Parmi elles, une chanteuse, une styliste ou encore un YouTuber, connus en Finlande, selon le journal Iltalehti.

Les images, d’origine inconnue et non datées, ont été publiées sur Twitter par le média Visagrad 24 et visionnées près de 2,5 millions de fois ce jeudi en milieu de journée.

Une soirée dénoncée par une partie de l’opposition

La vidéo a rapidement fait réagir des membres de l’opposition. Mais nulle question de Covid-19, la Première ministre se voit cette fois reprocher d’être un peu trop fêtarde, alors qu’elle a été aperçue en juillet dernier dans un festival de musique populaire en Finlande.

La députée du parti des Vrais Finlandais Riika Purra a également demandé à la Première ministre de se soumettre à un test de dépistage de drogues, évoquant « l’ombre d’un doute » concernant la sobriété de Sanna Marin, selon la BBC.

D’autres figures politiques finlandaises ont en revanche critiqué le fait que cette affaire prenne le pas sur d’autres sujets plus importants.

La Première ministre assume

Sanna Marin a répondu en faisant part de sa « déception » que la vidéo ait été rendue publique, selon AP. Elle a par ailleurs fermement refuté avoir consommé toute substance illicite, tout en se disant prête à effectuer un test pour le prouver. « Je n’ai rien à cacher », a-t-elle assuré, selon YTE News.

La trentenaire, plus jeune cheffe de gouvernement au monde actuellement en poste, a choisi d’assumer cette soirée festive. « J’ai une vie de famille, une carrière professionnelle et j’ai du temps libre que je passe avec mes amis. Tout comme de nombreuses personnes de mon âge », a-t-elle estimé.

Considérant que la polémique n’a pas lieu d’être, Sanna Marin a rejeté l’idée de mettre fin à ces moments de détente. « Je vais continuer à être exactement la même personne que j’ai été jusqu’à présent et j’espère que ce sera accepté », a-t-elle déclaré.

Une première sortie en boîte de nuit déjà pointée du doigt

La Première ministre avait fait l’objet de vives critiques en décembre dernier en raison d’une soirée passée en boîte de nuit. Cette sortie avait eu lieu quelques heures après qu’elle a vu son ministre des Affaires étrangères, testé positif au Covid-19. Elle était donc considérée comme cas-contact.

Sanna Marin avait assuré que son secrétaire d’État lui avait dans un premier temps affirmé que les directives ne l’obligeaient pas à s’isoler, la Première ministre étant vaccinée. Elle aurait ensuite manqué deux textos lui recommandant le contraire. La Première ministre avait finalement présenté publiquement ses excuses.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.