fbpx

le Kenya domine après avoir remporté les six épreuves du circuit mondial


Les Kényans Sharon Lokedi et Evans Chebet, vainqueurs du marathon de New York, le 6 novembre 2022.

Un doublé et un grand chelem inédit en prime : Sharon Lokedi chez les femmes et Evans Chebet chez les hommes ont confirmé au marathon de New York l’écrasante domination du Kenya, dont les coureurs masculins ont remporté les six épreuves du circuit mondial cette année. Jamais une nation n’avait encore réussi un 6/6 depuis que la compétition avait été élargie à six courses, avec l’ajout du marathon de Tokyo en 2013.

C’est désormais chose faite chez les hommes, puisque Chebet a ajouté son nom au palmarès de l’épreuve new-yorkaise, après s’être déjà imposé le 18 avril à Boston. Eliud Kipchoge l’avait lui emporté à Tokyo (6 mars) et à Berlin (25 septembre), Amos Kipruto avait décroché la victoire à Londres (2 octobre) et Benson Kipruto en fit de même à Chicago (9 octobre).

Lire aussi Le Kényan Eliud Kipchoge réussit à courir le marathon en moins de deux heures

« Boston était en fait plus difficile, mais c’était une bonne préparation pour la victoire à New York », a sobrement réagi Chebet, 33 ans, qui succède au palmarès à son compatriote Albert Korir. Il a passé la ligne en 2 heures, 8 minutes et 41 secondes, devant l’Ethiopien Shura Kitata, deuxième à 13 secondes. Le Néerlandais Abdi Nageeye, médaillé d’argent aux JO de Tokyo en 2021, a terminé troisième à presque deux minutes.

Chebet a pris les commandes de la course, sans plus jamais les lâcher, après que Daniel Do Nascimento, parti comme une flèche, ait fini par craquer sous une chaleur moite assez inhabituelle à cette époque de l’année.

Premier marathon pour Sharon Lokedi

Alors dans les temps d’un record du monde, le Brésilien a d’abord passé de longues secondes à faire une pause aux toilettes et à se réhydrater au kilomètre 18. Puis il s’est effondré sur le bitume deux kilomètres plus loin, moment auquel Chebet l’a dépassé sans jeter un regard, pendant que des secouristes le prenaient en charge.

Plus tôt, chez les femmes, c’est Sharon Lokedi qui a créé la première sensation du jour, puisqu’elle s’est imposée en 2 heures, 23 minutes et 23 secondes, pour sa toute première course sur la distance.

« Je suis juste sans voix, les mots me manquent. Je viens de gagner ! », s’est ébahie la coureuse de 28 ans. « Je suis tellement heureuse de l’avoir fait ici, c’est un grand jour, une grande course. Le parcours était incroyable, les encouragements, tout, tout… Je suis juste reconnaissante. »

Lire aussi : Eliud Kipchoge bat le record du monde du marathon à Berlin

Agée de 28 ans, elle a pris le meilleur à l’arrivée à Central Park sur l’Israélienne Lonah Chemtai Salpeter, deuxième à sept secondes, l’Ethiopienne Gotytom Gebreslase, championne du monde en titre, se classant troisième. Lokedi succède au palmarès à sa compatriote Peres Jepchirchir, médaillée d’or aux Jeux olympiques de Tokyo en 2021.

Cette 52édition du célèbre marathon a été courue par près de 50 000 athlètes, partis du Fort Wadsworth à Staten Island, au son de New York, New York, célèbre hymne de Frank Sinatra. Annulée en 2020, à cause de la pandémie de Covid-19, la course avait rassemblé environ 30 000 participants en 2021, première étape d’un retour à la normale.

Pour ne rien manquer de l’actualité africaine, inscrivez-vous à la newsletter du « Monde Afrique » depuis ce lien. Chaque samedi à 6 heures, retrouvez une semaine d’actualité et de débats traitée par la rédaction du « Monde Afrique ».

Le Monde avec AFP



Lire la suite
www.lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.