Joel Kinnaman (Suicide Squad) : Accusé de viol par un mannequin, il répond



Joel Kinnaman (Suicide Squad) : Accusé de viol par un mannequin, il répond

C’est un procureur suédois qui a annoncé la nouvelle mercredi 11 août. Ce dernier a ouvert une investigation après que la police a reçu une plante de la part d’une jeune femme, Bella Davis, âgée de 28 ans, et qui prétend avoir été violée par Joel Kinnaman. L’acteur suédois de 41 ans l’aurait agressée sexuellement en 2018 alors qu’ils se trouvaient tous les deux à New York.

Dans une entrevue donnée au Daily Mail, Bella Davis s’est dit « reconnaissante » suite à la décision des autorités suédoises de prendre au sérieux sa plainte. De son côté, l’ex d’Olivia Munn réfute catégoriquement les accusations de la jeune femme, arguant qu’il s’agissait d’une amourette consentie entre eux. Il estime également être victime d’une tentative d’extorsion dans cette affaire. L’acteur a même rempli une injonction auprès des autorités de Los Angeles, la ville où il habite et où il profite de la côte pour surfer, afin que la jeune femme ne puisse pas s’approcher de lui à moins de 100 mètres. Un représentant de Joel Kinnaman a même indiqué au Daily Mail qu’il coopérait avec la police dans cette affaire. Bella Davis a indiqué au média anglais qu’elle avait également fourni des preuves de ses accusations à travers des enregistrements et des photos. « Maintenant, je laisse ça entre les mains de la police. », déclare-t-elle.

Un long message sur Instagram pour se défendre

En réponse, Joel Kinnaman a choisi de poster une longue explication sur son compte Instagram pour expliquer la situation de son point de vue. Selon ses dires, il a bien eu des relations sexuelles avec Bella Davis a deux reprises à New York, mais à chaque fois avec le consentement de la jeune femme. Il révèle qu’elle a plusieurs fois tenté de le joindre par la suite, mais étant en couple, il n’a pas répondu. Finalement, le mannequin suédois l’aurait menacé de dire à la presse qu’il s’agissait d’un viol s’il n’accédait pas à ses nombreuses demandes, à savoir « de l’argent, des contacts à Hollywood, l’aider à obtenir un visa de travail, une page Instagram vérifiée, une page Wikipedia, une séance photo avec Sports Illustrated, 400 000 $ pour un appartement et plus », détaille-t-il.



Lire la suite
www.purepeople.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *