fbpx

Mort de Julie Le Galliard à 31 ans : ces deux derniers mois de calvaire racontés par ses proches…

[adinserter block= »1″]

Mort de Julie Le Galliard à 31 ans : ces deux derniers mois de calvaire racontés par ses proches...

C’est une nouvelle qui a attristé le monde du sport et de la boxe en particulier. À seulement 31 ans, Julie Le Galliard a été emportée dimanche dernier des suites du Covid. La jeune femme, championne de France de boxe amateur en 2015 a dû combattre pendant deux mois un virus qui l’a terrassé. Admise à l’hôpital du côté de Marseille, elle a passé plusieurs semaines en réanimation à lutter pour sa vie. Doublement vaccinée, la jeune femme militait depuis un moment pour la vaccination.

Alors qu’est-ce-qui a pu causer la mort de cette jeune sportive ? D’après les informations du Parisien, Julie Le Galliard souffrait d’une déficience génétique, une maladie immunodépressive du sang. La boxeuse présentait un taux de globules insuffisant, qui affaiblissait ses défenses immunitaires. Son amie Anne-Sophie Mathis, ancienne quadruple championne du monde des super-légers, s’est confiée à nos confrères sur les derniers mois terribles vécus par la défunte. « Julie est apaisée de la douleur et de la peur après ses deux longs mois interminables », assure celle qui explique que « Julie avait un mental de guerrière mais peu de gens savaient la faiblesse de son corps ».

Il a fallu l’intuber très tôt et elle a eu ensuite un problème à la carotide. Elle a perdu beaucoup de sang et il a fallu l’opérer pendant 8 heures

C’est un véritable calvaire vécu par Julie Le Galliard au cours des deux derniers mois, comme le raconte un de ses proches au Parisien. « Julie a tout de suite eu des complications liées au Covid. Il a fallu l’intuber très tôt et elle a eu ensuite un problème à la carotide. Elle a perdu beaucoup de sang et il a fallu l’opérer pendant 8 heures », dévoile-t-il. Un combat extrêmement compliqué pour la boxeuse installée à Avignon, au point qu’une décision radicale ait dû être prise. « Julie a été longuement plongée dans le coma et elle a traversé les deux derniers mois de sa vie dans des conditions très compliquées. C’est d’une tristesse infinie », conclut son proche.

Retrouvez l’article du Parisien en intégralité sur leur site.

[adinserter block= »1″]

Lire la suite
www.purepeople.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.