Adele, la pop star qui s’est forgé une image de bonne copine



Adele, la pop star qui s'est forgé une image de bonne copine

La chanteuse britannique, qui sort ce vendredi son nouveau disque, « 30 », est une « girl-next-door » aux centaines de millions d’albums vendus. Mais comment Adele fait-elle pour être aussi cool?

Elle est en couverture de Vogue, présente Saturday Night Live, a vendu des centaines de millions de disques et pourtant, on se verrait bien aller boire une pinte ou deux avec Adele au bistrot du coin et lui raconter notre vie. La chanteuse britannique, qui sort ce vendredi son nouvel album, 30, a une voix de diva, mais tout (ou presque) de la girl-next-door, cette copine au rire communicatif, avec qui on passe toujours un bon moment.

Après déjà 10 ans dans l’industrie de la musique, l’artiste réussit, malgré sa célébrité, à rester très accessible ou du moins à en donner l’impression. Portée par son naturel, forte d’un lien particulier avec ses fans et star de campagnes promotionnelles hilarantes, Adèle jouit d’une image cool qui, en complément de son talent, lui permet de vendre des millions et millions de disques. Mais comment fait-elle?

Humour et auto-dérision

Pour commencer, Adele est drôle, spontanée et pleine d’auto-dérision. La chanteuse a toujours la bonne répartie, le bon ton. L’éclat de rire qui donne envie de se fendre la poire avec elle. Un peu comme dans cette interview à la radio en octobre dernier, où un journaliste lui apprend que l’album d’Ed Sheeran sortira à la même période que 30 et lui intime donc de « ne pas paniquer ». « Je ne panique pas. C’est lui qui devrait paniquer! », lance-t-elle alors, hilare.

C’est armée de son humour que la chanteuse mène la promotion de ses différents albums. Fin 2015, peu après la sortie de l’album 25 porté par le single Hello, Adele embarque dans la voiture de James Corden, pour son Carpool Karaoke. Elle alterne blagues potaches, tubes interprétés avec passion et discussions banales sur son quotidien. Un véritable succès: la vidéo a été vue plus de 247 millions de vues sur YouTube. A titre de comparaison, le Carpool de BTS en enregistre 91 millions, celui d’Ariana Grande 82 millions, et celui des One Direction, « seulement » 186 millions.

A la même période, la star collabore avec la BBC pour réaliser une caméra cachée. Transformée en sosie d’elle-même grâce à un faux-nez, un faux-menton et une voix plus grave, elle se présente à un casting d’imitatrices d’Adèle, sous le nom de Jenny. Au milieu de ses fans, la chanteuse tient son personnage jusqu’au dernier moment, avant de révéler la supercherie. Plus 77 millions d’internautes – et de fans ont vu la séquence.

Une parodie d’elle-même

Courant 2021, alors qu’elle n’a même pas encore annoncé ni album ni single et n’a rien à promouvoir (à part son grand retour public), Adele est invitée à Saturday Night Live. Pas pour performer sur scène, non: pour divertir les spectateurs. « Hôte » de l’épisode, elle présente l’émission et participe à des sketchs.

« Je sais que j’ai vraiment, vraiment changé depuis la dernière fois que vous m’avez vue », commence Adele, en référence à sa perte de poids. « Mais en fait, à cause de toutes les restrictions liées au Covid-19, j’ai dû voyager léger, et je n’ai pu prendre que la moitié de mon corps ».

Elle joue ensuite dans un pastiche du jeu de rencontres The Bachelor, dans lequel elle incarne une candidate à la recherche de l’amour. Rejetée à plusieurs reprises, elle interprète tour à tour des extraits de Rolling In The Deep, Hello, Set Fire To The Rain ainsi que Someone Like You. Bref, Adele se parodie elle-même, et détourne ses plus grands tubes romantiques.

Complice et proche de ses fans

Adèle entretient également un lien privilégié avec ses fans. Là où une Mariah Carey ou une Beyoncé semblent inaccessibles, Adèle multiplie les occasions de les rencontrer voire de les mettre en avant. Sur scène, elle leur parle, leur raconte sa journée, papote entre les morceaux. Et surtout, les fait monter sur scène pour leur laisser sa place au chant ou prendre des selfies – on est loin du spectacle de Madonna où les smartphones sont placés dans des pochettes scellées.

Le 24 octobre dernier, en plein show à Los Angeles, Adele s’était éclipsée de la scène afin qu’un homme puisse surprendre sa petite amie avec une alliance. Une demande en mariage bien orchestrée, avec la star pour complice. Et encore une fois, des millions de vues au compteur.

Une vraie groupie qui n’aime pas la célébrité

Et puis parfois, c’est comme si Adele oubliait qu’elle est elle-même une star. En témoigne son discours lorsqu’elle reçoit son prix du Meilleur Album de l’année lors de 59e cérémonie des Grammy Awards en 2017: plutôt que de s’auto-congratuler, la chanteuse se sert de son temps de parole pour dévoiler son admiration pour sa concurrente, Beyoncé.

« L’artiste de ma vie est Beyoncé, et Lemonade… cet album était juste si monumental, et si bien pensé, et si beau et si captivant (…) Je t’aime », lance-t-elle, la voix tremblante.

Et lorsque les Spice Girls annoncent leur grand retour pour une tournée, Adele est la première à faire part de son excitation sur les réseaux sociaux, et à jouer les groupies lors de leur concert en juin 2019.

« Ce soir, j’ai pleuré, ri, crié, dansé et suis retombée avec la Adèle âgée de 10 ans. A quel point je les aime n’est pas un secret, ni à quel point elles m’ont inspirées. J’ai enfin rencontré Geri, j’ai bu avec les filles et je n’arrive pas à croire que j’en suis arrivée là! », commente-t-elle au lendemain de leur rencontre.

Il faut dire que la célébrité ne plaît pas vraiment à Adele. « J’adore évidemment être une chanteuse à succès parce que c’est mon travail. Mais le côté célébrité, je déteste ça », a-t-elle expliqué sur France Inter jeudi. « L’effet secondaire de la célébrité, ça ne me plaît pas. C’est le chant que j’adore. La célébrité, ce n’est pas normal, c’est vraiment bizarre ».

Big Mac et frites

Le message qu’Adele veut faire passer, c’est qu’elle est, toujours la même – même avec des millions sur son compte en banque et une renommée internationale. Fille d’une mère célibataire issue de la classe moyenne, ancienne serveuse dans un café à Tottenham, la star tient régulièrement à rappeler qu’elle est encore « comme tout le monde ».

Dans les interviews, elle évoque souvent sa vie « d’avant » ainsi que des anecdotes auxquelles son public peut s’identifier. « Mon repas idéal, mon dernier repas, ce serait un McChicken Nugget avec un Big Mac et ensuite des frites. je mange ça au moins une fois par semaine », lance-t-elle dans une vidéo pourVogue britannique.

Et quand elle dévoile, la veille de la sortie de son nouvel album, un titre inédit en version acoustique, c’est en toute simplicité, loin des paillettes de Los Angeles, où elle a récemment élu domicile. Chez elle, sur son canapé, en jogging et sans maquillage.

Ce qui est sûr, c’est que la capacité d’Adele à s’imposer comme une « diva à laquelle on peut s’identifier » est l’une des clés de son succès. Pour le Time Magazine: « Adele est à la fois une chanteuse flamboyante et un génie du marketing moderne – et c’est l’addition des deux qui assurera sa longévité ».



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *