fbpx

Emmanuel Macron « précoce » avec Brigitte : Son père se confie sur ses relations avec sa belle-fille

[adinserter block= »1″]

Emmanuel Macron "précoce" avec Brigitte : Son père se confie sur ses relations avec sa belle-fille

Dans sa maison à Amiens, là où son fils a grandi, Jean-Michel Macron a accepté d’être interviewé par les journaux du groupe Est Républicain. Des confidences passionnantes de la part du père de l’actuel président de la République, en lice pour un second mandat ce 24 avril 2022. Ancien professeur de neurologie, il a livré ses souvenirs et son point de vue, en gardant cette pudeur qui caractérise les membres de la famille Macron.

Jean-Michel et Emmanuel Macron ne se voient pas souvent, agenda de président oblige, mais son père rappelle qu’il était présent lors de son grand meeting à La Défense Arena à Nanterre au début du mois d’avril. Auparavant, les deux hommes avaient pu se retrouver dans la maison où il a grandi en 2019 pour l’inau­gu­ra­tion de la nou­velle fa­culté des sciences d’Amiens.

Son entretien est l’occasion pour Macron père de rétablir certaines choses sur sa relation avec Brigitte Macron, sa belle-fille qui a épousé son fils en 2007. Il réfute l’idée selon laquelle le jeune lycéen aurait fui Amiens pour pouvoir vivre en toute sérénité son histoire d’amour avec la professeure de lettres du lycée La Providence. Ce qu’on pouvait lire dans le livre d’Anne Fulda, journaliste au Figaro, qui avait recueilli les confidences de monsieur Macron. « Ce sont des his­toires et des contes d’en­fants, fustige-t-il aujourd’hui. De­puis le début, Em­ma­nuel de­vait aller faire sa ter­mi­nale à Paris au lycée Henri-IV pour ren­trer plus fa­ci­le­ment en classe prépa. Rien n’a été changé. Ce n’était pas pour fuir son épouse ac­tuelle. Cette jour­na­liste dont je ne veux pas me rap­pe­ler le nom et qui m’énerve pro­fon­dé­ment a écrit des choses fausses.« 

« Em­ma­nuel a mon­tré qu’il était libre. Il a as­sumé. Sim­ple­ment, c’était peut-être pré­coce« , indique aujourd’hui le père, qui dit avoir de « bonnes relations » avec sa belle-fille. « Ça va, on se parle. On ne se tape pas des­sus. Il n’y a pas de pro­blème« , assure l’homme, loin du mélodrame décrit dans le livre d’Anne Fulda. Divorcé de la mère du président, Françoise Noguès, il est remarié depuis 2010 avec Hélène Joly, psychiatre au CHS Pinel-Dury.

Cette interview, rare, permet à Jean-Michel Macron de montrer tout son soutien à son fils. « J’ai beaucoup d’admiration pour la façon dont il dirige l’Etat actuellement. Je trouve qu’il faut avoir beaucoup de courage et que les Français sont très ingrats mais ce n’est pas nouveau. (…) J’approuve 90% de ce qu’il fait. On n’est jamais d’accord à 100%. Je ne suis pas un adepte d’une secte. (…) Il a eu beaucoup de mérite à faire front sur tout ce qui lui est tombé sur la tête, notamment le Covid, estime-t-il. Et, depuis le début de la guerre en Ukraine, « il a eu beaucoup de courage » et « il n’y a pas beaucoup de dirigeants européens qui ont fait ce qu’il a fait« .

[adinserter block= »1″]

Lire la suite
www.purepeople.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.