Le premier tour de quatre législatives partielles prévu dimanche



Le premier tour de quatre législatives partielles prévu dimanche

À trois semaine du premier tour des régionales et des départementales, quatre législatives partielles sont prévues ce dimanche et le 6 juin prochain.

Quatre législatives partielles sont prévues dimanche dans le Pas-de-Calais, l’Oise, Paris et l’Indre-et-Loire, qui pourraient servir de test avant les régionales et les départementales de fin juin.

· 6e circonscription du Pas-de-Calais

La législative partielle dans la 6e circonscription du Pas-de-Calais, reportée trois fois pour raisons sanitaires, fera figure de test pour la majorité avant les régionales, opposant la ministre Brigitte Bourguignon à cinq adversaires, dont des candidates LR, RN, ou encore PS, son ancien parti.

Brigitte Bourguignon avait été élue pour la première fois en 2012 sous l’étiquette PS face à l’UMP, avant de rallier LaREM et d’être réélue en 2017 avec 60,84% des suffrages au second tour, face à la candidate RN Marie-Christine Bourgeois.

· 1ère circonscription de l’Oise

Suite à la mort brutale du député de la première circonscription de l’Oise, Olivier Dassault, en mars, une autre législative partielle à l’issue incertaine départagera dans le même temps – les 30 mai et 6 juin – son neveu Victor Habert-Dassault, désigné par LR mais largement accusé de « parachutage », et sept rivaux.

Au total, huit candidats s’affrontent dans ce territoire déshérité, marqué par la fonte des services publics et la colère des « gilets jaunes », où Marine Le Pen était arrivée en tête du second tour de la présidentielle 2017. Dont les très implantés Claire Marais-Beuil (RN) et Dominique Renard (DLF), ou le LaREM Karim Lamaaizi.

· 15e circonscription de Paris

A Paris, dans le XXe arrondissement, les électeurs choisissent le ou la successeur de la socialiste George Pau-Langevin qui avait démissionné en novembre afin de devenir l’adjointe de la Défenseure des droits Claire Hédon.

En lice dans cette 15e circonscription pour y défendre le seul siège PS de la capitale, Lamia El Aaraje, la fidèle d’Anne Hidalgo, fait face à sept autres candidats dont l’écologiste Antoinette Guhl et Danielle Simonnet (La France insoumise, LFI).

· 3e circonscription d’Indre-et-Loire

Dans la troisième circonscription d’Indre-et-Loire, qui englobe Loches et le sud de l’agglomération tourangelle, l’élection se tient après la démission de l’UDI Sophie Auconie pour raisons de santé.

L’ancienne députée, qui avait ravi le poste à l’ancienne ministre socialiste Marisol Touraine en 2017, a apporté son soutien à Sophie Métadier, investie par l’UDI et LR. LaREM a aussi apporté son soutien à l’actuelle maire de Beaulieu-lès-Loche.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *