les médecins anti-vax passibles d’une sanction de leur ordre



les médecins anti-vax passibles d'une sanction de leur ordre

Le taux de vaccination reste encore faible en Martinique (à peine 20%), comme en Guadeloupe, même si les centres ont connu ces derniers jours une grosse affluence, face à la violence de la quatrième vague de l’épidémie aux Antilles.

Le conseil départemental de l’ordre des médecins de Martinique a décidé que les médecins exprimant publiquement une opinion anti-vaccins seraient passibles de santions disciplinaires, leur position publique ne respectant pas le code de déontologie.

« Les médecins qui continuent à prôner l’anti-vaccination sont passibles d’une sanction disciplinaire qui va de l’avertissement à la radiation », car « ils se mettent en tort avec le code de déontologie », a indiqué le président conseil de l’ordre Raymond Hélénon lundi lors d’une conférence de presse à Fort-de-France.

L’ordre va donc s’appuyer sur les textes du code de la santé publique pour mener à bien sa démarche.

Le taux de vaccination reste encore faible en Martinique (à peine 20%), comme en Guadeloupe, même si les centres ont connu ces derniers jours une grosse affluence, face à la violence de la quatrième vague de l’épidémie aux Antilles.

La majorité du personnel du CHU de Martinique vaccinée

« Il faudra accélérer la cadence », a assuré François Roch, le président du comité médical d’établissement au CHU. On est passé de 500 à 1000 personnes vaccinées par jour « avec des patients qui ont manifesté une certaine inquiétude face au désastre sanitaire et aux nombreux décès enregistrés en Martinique ». Mais la tendance a légèrement baissé alors qu’il n’y a pas d’autre solution qui a fait ses preuves, « à part se faire vacciner », ont encore insisté les médecins.

« Qu’ils laissent les gens choisir s’il le faut, mais il ne faut pas qu’ils viennent décrédibiliser la parole du médecin. Car on assiste à une guerre de pour et de contre. Et ce n’est pas sain. Il faut que les médecins aient une seule parole », a ajouté le président de l’ordre.

L’intervention du conseil de l’ordre est venue conforter la déclaration de 600 médecins et scientifiques des Outre-mer qui ont signé une tribune appelant à se faire vacciner. La majorité du personnel médical du CHU de Martinique, en première ligne face à cette épidémie, est déjà lui-même vacciné.

Les autorités sanitaires ont enregistré 4226 cas positifs la semaine dernière et le préfet a durci le 11 août le confinement mis en place le 30 juillet dernier.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *