Jean-Luc Mélenchon appelle à revenir aux tests gratuits



Jean-Luc Mélenchon appelle à revenir aux tests gratuits

Le candidat de la France insoumise à la présidentielle souhaite rétablir la gratuité des tests Covid-19 alors qu’ils sont payants depuis le 15 octobre dernier.

Interviewé sur TF1 ce mercredi soir, Jean-Luc Mélenchon a défendu le rétablissement de la gratuité des tests Covid. Avec environ 20.000 nouveaux cas rapportés ce mardi et ce mercredi, et un taux d’incidence désormais nettement supérieur à 100, l’émergence d’une cinquième vague se fait sentir, le virus circule à nouveau activement et change la donne.

« Un faux sentiment de sécurité »

« Le pass sanitaire donne un faux sentiment de sécurité. Moi, je suis vacciné. Mais, même quand on est vacciné, on peut contacter et transmettre la maladie. Ce qu’il faut faire, c’est (…) rétablir le test Covid gratuit. C’est important pour la qualité de nos relations pour les fêtes de fin d’année », a estimé le candidat pour 2022.

Depuis le 15 octobre dernier, les tests de dépistage PCR et antigéniques sont devenus payants. Les personnes majeures non vaccinées et sans ordonnance doivent désormais débourser la somme minimale de 44€ pour un test PCR, de 22€ pour un test antigénique et de 12,90€ pour un autotest réalisé sous la supervision d’un professionnel.

L’Allemagne fait marche-arrière

Les tests restent cependant remboursés dans certains cas: les personnes ayant un schéma vaccinal complet (ou une contre-indication à la vaccination), les cas contacts ou encore les personnes symptomatiques sur prescription médicale.

En Europe, l’Allemagne vient de réinstaurer la gratuité des tests afin de faire face à la hausse des cas. Dans l’Hexagone, plusieurs épidémiologistes appellent à faire de même. À l’image de Gilles Pialoux, qui a dénoncé sur notre antenne « une erreur ».

« On a lâché le dépistage et c’est une erreur. Je suis favorable au retour des tests gratuits. Le test est bien sûr moins certain que le vaccin. Mais on sait que quelqu’un qui se sait positif n’a pas le même comportement. Il s’isole, prend des mesures », a estimé sur BMFTV le chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital Tenon à Paris.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *