Frontières, vaccination, Noël… Les sujets sur la table du Conseil de défense sanitaire



Frontières, vaccination, Noël... Les sujets sur la table du Conseil de défense sanitaire

A la veille des vacances de Noël, un nouveau Conseil de défense sanitaire se tiendra ce vendredi à l’Elysée.

Annoncé mercredi, un nouveau Conseil de défense sanitaire se tiendra ce vendredi à 16 heures. Une réunion à la veille des vacances de Noël, alors que les indicateurs épidémiques se dégradent et que le nombre d’hospitalisations augmente et pourrait atteindre 4000 personnes en réanimation autour des fêtes, selon les prévisions annoncées par Gabriel Attal et Olivier Véran.

Mercredi, à l’issue du Conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement avertissait que « de nouvelles décisions » pourraient être prises « d’ici la fin de la semaine », évoquant l’accélération de la campagne vaccinale et de rappels, le renforcement des contrôles aux frontières, et ainsi que des « recommandations nécessaires pour les fêtes de famille ».

Le Conseil de défense sanitaire prévu ce vendredi devait initialement se tenir mercredi prochain, trois jours avant Noël. Il a été décidé d’avancer sa tenue afin de formuler en amont des recommandations spécifiques aux Français, selon nos informations.

« La question c’est comment on anticipe l’arrivée du variant Omicron en janvier. L’enjeu pour nous c’est que ça arrive le plus tard possible », indique-t-on à BFMTV.

Jean Castex ou Olivier Véran pourraient prendre la parole à l’issue du Conseil depuis l’Elysée.

• Renforcement des mesures aux frontières

Si le gouvernement français a d’ores et déjà annoncé ce jeudi de nouvelles mesures de restrictions en lien avec les déplacements au Royaume-Uni, d’autres mesures pourraient être prises en lien avec les arrivées et départs du territoire français.

A partir de samedi, il faudra pouvoir justifier d’un « motif impérieux » pour se rendre ou venir du Royaume-Uni et la durée de validité des tests au départ du territoire britannique est abaissée à 24 heures.

En provenance d’outre-Manche, il faudra également observer un isolement obligatoire de sept jours en arrivant en France, qui pourra être stopé en cas de test négatif.

Au Royaume-Uni, les contaminations flambent en raison du variant Omicron. 78.610 cas positifs ont été recensés mercredi en l’espace de 24 heures. Un seuil qui n’avait jamais été atteint depuis le début de la pandémie.

Selon nos informations, l’accélération logistique de la campagne de vaccination sera évoquée dans le cénacle du Conseil de défense, avec la question des centres et des effectifs humains pour administrer les sérums. Selon une source au sein de l’exécutif, la question de réduire le délai entre deux doses ne devrait pas se poser aujourd’hui mais plutôt à la rentrée, le sujet étant actuellement davantage celui des créneaux de vaccination.

Depuis le Vaucluse ce jeudi à la mi-journée, Olivier Véran a évoqué le fait que la vaccination serait au coeur des discussions de vendredi.

« Est-ce que, à l’instar d’un certain nombre de voisins, nous réduisons le délai de six mois entre la deuxième et la troisième dose pour aller vers un délai de quatre mois? C’est aux autorités sanitaires de se prononcer mais c’est une idée que je trouve intéressante », a jugé de son côté le ministre de la Santé.

Devraient également être au programme « les derniers réglages avant de démarrer la vaccination des enfants », a souligné Olivier Véran.

• Formuler des recommandations en vue des fêtes

Ce jeudi, Olivier Véran a également souligné que seraient évoquées vendredi des recommandations aux Français, « à l’heure où ils se retrouvent en famille, se déplacent beaucoup sur le territoire national ».

Ces recommandations devraient épouser, sauf surprise, celles formulées par le Conseil scientifique dans son avis du 8 décembre. L’instance préconisait ainsi de limiter le nombre de convives lors des réunions familiales, d’aérer régulièrement les espaces et de se dépister avec un autotest ou test antigénique en amont de ces rencontres.

Le Conseil scientifique recommande aussi de s’assurer du fait que les personnes les plus fragiles aient bien reçu leur dose de rappel vaccinal. En amont des fêtes, pour ces prochains jours donc, les spécialistes préconisent également de réduire quand cela est possible les contacts sociaux, et particulièrement ceux où l’on ne peut porter un masque.

Contrairement aux fêtes de fin d’année de 2020, le gouvernement ne devrait pas recommander de limiter à six le nombre de personnes à table, a indiqué un ministre à BFMTV.

« Nous ne sommes pas sortis de la vague Delta, qui est très haut », a mis en garde Olivier Véran jeudi, ajoutant que « des mesures de gestion supplémentaires » pourraient être prises ce vendredi s’il était estimé que « la menace (était) suffisamment importante ». Le ministre s’est toutefois voulu rassurant, déclarant que « les familles fêteront Noël en famille ».

Agathe Lambret et Elisa Bertholomey avec Clarisse Martin



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *