fbpx

le vote du premier tour a commencé outre-mer



le vote du premier tour a commencé outre-mer

Dans les territoires d’outre-mer, certains électeurs ont déjà commencé à se rendre aux urnes pour le premier tour du scrutin. En métropole, il faudra attendre dimanche matin.

Silence, on vote ! De premiers électeurs ont commencé samedi à se rendre aux urnes, outre-mer et à l’étranger pour le premier tour de l’élection présidentielle, alors que la métropole devra attendre dimanche pour départager les 12 candidats, tenus à la plus grande discrétion jusqu’à la clôture du scrutin.

Énorme inconnue de cette 11è élection présidentielle au suffrage universel de la Ve République: le taux d’abstention. Nombre de politologues craignent que le record du 21 avril 2002 (28,4%), le plus haut niveau jamais enregistré pour un 1er tour d’une élection présidentielle, puisse être battu, soit bien plus qu’en 2017 (22,2%) qui n’était déjà pas un bon millésime.

Un taux important d’électeurs indécis

L’élément nouveau est le taux important d’électeurs indécis, qui fait peser une incertitude « non négligeable » sur le scrutin, selon le politologue Pascal Perrineau.

La Commission nationale de contrôle de la campagne électorale et la Commission des sondages ont d’ailleurs appelé vendredi les électeurs « à la plus grande prudence » après la diffusion de SMS invoquant des sondages qui n’en sont pas et « qui peuvent constituer une information trompeuse ».

En attendant les premiers résultats dimanche à 20 heures, réunions publiques, distributions de tracts et propagande numérique sont interdits. Les bureaux de vote ouvriront à 8 heures dimanche en métropole et aucune interview ni aucun sondage ou estimation ne pourra être publié avant les résultats.

St-Pierre-et-Miquelon a ouvert le bal à 8 heures (midi à Paris), suivi de la Guyane, de la Martinique, de la Guadeloupe, de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy. Viendra ensuite le Pacifique, avec la Polynésie qui commencera à voter lorsqu’il sera 20 heures à Paris, Wallis et Futuna et La Nouvelle-Calédonie. Dans l’Océan indien, où le décalage horaire est moindre, La Réunion votera dimanche à 6 heures heure de Paris et Mayotte à 7 heures.

« Une campagne inédite »

Certains Français installés à l’étranger sont aussi en avance, mais ceux résidant à Shanghaï ne pourront pas voter, la plus grande ville de Chine étant confinée au nom de la stratégie chinoise du zéro Covid.

En France, des masques chirurgicaux seront à disposition dans tous les bureaux de vote. Leur port ne sera pas obligatoire, mais « fortement recommandé » pour les personnes fragiles et celles récemment testées positives au Covid-19. Les personnes fragiles pourront aussi demander un accès prioritaire.

« Nous avons connu une étrange campagne qui s’est déroulée en rupture avec tout l’imaginaire des présidentielles », explique à l’AFP Frédéric Dabi, directeur de l’Ifop.

Une campagne « inédite » pour plusieurs raisons: la guerre en Ukraine qui l’a « anesthésiée », un « faible intérêt » qui tranche avec les élections précédentes, et l’absence de « l’habituelle confrontation des projets » entre les candidats en lice. Pour conjurer l’indécision et l’abstention, les candidats se sont démultipliés la dernière semaine de campagne: derniers grands meetings, exposition médiatique, ultimes déplacements sur le terrain.

Jeanne Bulant avec AFP Journaliste BFMTV



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.