les hôpitaux des Hauts-de-France réduisent leurs lits de réanimation



les hôpitaux des Hauts-de-France réduisent leurs lits de réanimation

Face à la décrue du nombre de malades du Covid-19 hospitalisés, l’Agence régionale de santé désarme progressivement des lits de réanimation pour permettre la reprise des activités déprogrammées.

Signe que la situation sanitaire s’améliore, les hôpitaux des Hauts-de-France reprennent progressivement une activité « normale ». Profitant de la baisse du nombre de patients hospitalisés, -644 en soins critiques mardi, dont 296 patients Covid- le nombre de lits de réanimation ouverts va être réduit.

« L’ARS a engagé depuis la deuxième semaine de mai une première phase de désarmement (des lits de réanimation). Cette dynamique se poursuit progressivement avec désormais l’objectif de baisser le capacitaire à environ 750 lits dans les prochains jours », indique l’Agence dans un communiqué publié ce mercredi.

1000 lits au plus fort de la crise

Ces désarmements de lits permettent « la réaffectation des personnels et des moyens mobilisés en réanimation pour assurer la reprise d’activités qui avaient dû être déprogrammées et la reprogrammation d’interventions le plus rapidement possible », précise l’ARS. Elle indique toutefois que le « volume de lits disponibles est suffisant en cas de reprise des hospitalisations Covid en réanimation ».

Au plus fort de la 3e vague début avril, près de 900 patients étaient hospitalisés en soins critiques dans les Hauts-de-France, dont 650 étaient atteints du Covid-19. En tout, 1000 lits de réanimation ont été ouverts, contre 460 en temps normal, pour faire face à cet afflux de patients. Par ailleurs, 59 transferts en dehors de la région ont été organisés pour essayer de soulager la pression sur les services de réanimation.

Benjamin Rieth Journaliste BFM Régions



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *