à Marseille, le rythme de la vaccination ralentit



à Marseille, le rythme de la vaccination ralentit

Ces derniers jours, des milliers de créneaux de vaccination disponibles sont restés vacants dans la cité phocéenne, alors que la France poursuit son déconfinement progressif.

Après des débuts hésitants, la vaccination contre le Covid-19 a trouvé son rythme de croisière en France. Ce mercredi, Santé publique France a indiqué que la barre des 10 millions de Français ayant reçu deux doses a été dépassée, avec 10.102.350 de patients désormais intégralement immunisés. Plus tôt en mai, Emmanuel Macron avait annoncé que la barre des 20 millions de primo-vaccinés avait été dépassée, et Jean Castex martelait que le cap des 30 millions de vaccinés était toujours fixé d’ici au 15 juin.

Des milliers de créneaux disponibles

Malgré ces chiffres encourageants, l’inquiétude semble peu à peu poindre chez les professionnels de santé, face à ce qui pourrait ressembler à un essoufflement de la vaccination.

A Marseille, dans le vaccinodrome du Stade Vélodrome pourtant en capacité d’effectuer 6000 injections quotidiennes, de plus en plus de créneaux sont laissés vacants. Pour la journée de mercredi, 1000 doses n’ont pas trouvé preneur, un chiffre qui a bondi à 3000 en début de semaine.

Un relâchement dont Manon Muller, médecin dans ce centre qui a réalisé 200.000 vaccinations depuis son ouverture en avril dernier, est témoin. « Cet après-midi, c’est particulièrement calme par rapport à hier. Là, on est à 53 dossiers, hier, j’en ai fait 150 », explique-t-elle auprès de BFMTV. Pour elle, la situation actuelle pourrait s’expliquer par le fait que les publics prioritaires volontaires ont pour la plupart déjà été vaccinés.

« Ce que j’espère c’est que les gens sont en majorité vaccinés, au moins pour ceux qui voulaient. Maintenant j’imagine qu’on va passer aux plus jeunes », ajoute-t-elle.

« Ça va repartir »

Cette situation peut également s’expliquer par la volonté des Français de s’aérer l’esprit, alors que la France a entamé une nouvelle étape de son déconfinement progressif et que les beaux jours reviennent sur la cité phocéenne.

« Je pense qu’il y a un petit relâchement, j’ai un petit peu interrogé autour de moi et c’est vrai que les jeunes disent ‘maintenant on va un peu profiter, on va s’aérer avant de se faire vacciner’. Ça va repartir, j’ai confiance en la responsabilité des personnes », a réagi sur notre antenne Michèle Rubirola, Première adjointe à la mairie en charge de la Santé.

Plus inquiétant, si les rendez-vous pour les premières doses sont en diminution à Marseille, plusieurs rendez-vous pour la seconde dose, 20% selon les chiffres du centre, n’ont pas été honorés. Or, la protection n’est intégrale qu’avec les deux doses des vaccins.

Le sujet de la vaccination est au centre de tous les débats. Dans un avis publié mardi, l’Académie de médecine estime que la vaccination devrait être obligatoire pour certaines professions. Une obligation qui pourrait ensuite concerner l’ensemble de la population.

Selon ces scientifiques, il s’agirait de la condition sine qua non pour obtenir la tant espérée immunité collective, estimée à plus de 80% de la population, qui permettrait de circonscrire de manière durable le coronavirus.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *