fbpx

le Conseil scientifique alerte sur « un relâchement massif » des gestes barrières en France



le Conseil scientifique alerte sur "un relâchement massif" des gestes barrières en France

Selon l’organisation consultative, l’abandon progressive de ces mesures pourrait provoquer une accélération de la diffusion du virus.

Ne pas se relâcher. En France, alors qu’une nouvelle étape doit ce vendredi être franchie avec la réouverture des discothèques, selon une décision annoncée le 21 juin dernier, quand le variant Delta ne représentait pas encore le péril que l’on connaît actuellement, de nombreuses questions autour du respect des gestes barrières, en particulier dans des lieux où la foule est compacte, se posent.

Alerte

Dans son dernier avis nommé « Réagir maintenant pour limiter une nouvelle vague associée au variant Delta » transmis aux autorités le 6 juillet dernier, le Conseil scientifique a d’ailleurs spécifiquement abordé ce sujet.

Selon lui, la reprise de la vie sociale « ne doit pas faire oublier l’importance majeure des gestes barrières et du lavage des mains. » Il est d’ailleurs évoqué « un relâchement non-contrôlé des gestes barrières durant l’été 2020 », qui a, selon eux, provoqué une reprise épidémique à la rentrée dernière.

Selon ce même Conseil, l’urgence est d’autant plus grande que ses membres ont constaté « un relâchement massif des gestes barrières depuis 2 semaines », qui va « accélérer la diffusion du virus », alors que le variant Delta, plus contagieux que la souche originelle, est en train de devenir majoritaire dans le pays.

Hausse du nombre de cas dans certains lieux

De plus, les résultats d’une enquête CoviPrev menée du 21 au 28 juin montrent que l’adoption des gestes barrières par les sondés est de moins en moins suivie.

Ainsi, 66% des répondants affirment se saluer sans se serrer la main et toujours éviter les embrassades, contre 72% selon l’enquête précédente, tandis que 37% d’entre eux déclarent éviter les regroupements en face-à-face avec des proches, contre 43% auparavant.

Selon Santé publique France, ces résultats sont à ajouter aux données de son contact tracing, qui indique une forte hausse du nombre de cas ayant fréquenté des lieux propices à la contamination (réunions privées, restaurants et bars…) où le port du masque ne peut pas être systématique, ni le respect des gestes barrières.

Selon le ministère de la Santé, le respect des gestes barrière passe naturellement par la port du masque dans les lieux clos ou bien extérieurs où la foule serait bien trop dense pour laisser un espacement convenable. Il est également conseillé d’utiliser régulièrement du gel hydroalcoolique ou bien de se laver les mains au savon.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.