fbpx

le Conseil scientifique recommande une 3e dose en Ehpad et pour les plus de 80 ans



le Conseil scientifique recommande une 3e dose en Ehpad et pour les plus de 80 ans

Pour protéger plus efficacement les personnes présentant des risques de complications face au Covid-19, le Conseil scientifique recommande un troisième rappel.

Dans un nouvel avis rendu public ce vendredi, le Conseil scientifique se prononce en faveur d’une troisième dose de vaccin à ARN messager pour les personnes de plus de 80 ans et les résidents d’Ehpad. « Les rares études disponibles montrent une absence d’anticorps après deux doses aux environs de 30% » chez les individus vivant en maison de retraite, notent les scientifiques chargés d’aiguiller l’exécutif. Pour les protéger contre la propagation du variant Delta, plus contagieux que les autres souches, ils estiment donc un autre rappel de vaccin « justifié ».

« La balance bénéfice/risque est clairement en faveur d’un bénéfice au vu de l’absence d’effets indésirables graves dans cette population », estime le Conseil scientifique qui inclut dans cette stratégie « tous les Français de plus de 80 ans, et pas seulement les résidents en Ehpad ».

« Maintenir la vigilance » vaccinale

Actuellement, plus de 90% des personnes vivant dans les maisons de retraite ont obtenu une double injection. Mais « ce taux a tendance à baisser du fait de la difficulté à suivre le rythme d’approvisionnement pour les entrants admis et non-vaccinés en ville », note l’instance qui appelle donc à maintenir la vigilance autour de cette catégorie dont « l’âge constitue le principal facteur de risque ».

Le Conseil scientifique note par ailleurs, à partir des exemples anglais et belges de ces derniers jours, « un risque d’infection symptomatique (…) lié au variant Delta dans cette population », « même chez des vaccinés avec deux doses ».

Dans ce même avis, l’instance qui guide le gouvernement français pendant la pandémie de Covid-19, recommande par ailleurs de rendre la vaccination obligatoire pour les soignants afin de réduire les risques d’infection. Comme le rappelle le Conseil scientifique, dans les Ehpad, « seule la moitié du personnel est vaccinée ».

Ambre Lepoivre Journaliste BFMTV



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.