la Seine-Saint-Denis a rattrapé son retard, les Yvelines à la traîne



la Seine-Saint-Denis a rattrapé son retard, les Yvelines à la traîne

Ancien mauvais élève de la vaccination, la Seine-Saint-Denis affiche désormais l’un des meilleurs taux de la région, contrairement au département des Yvelines qui peine à accélérer.

Tous les départements ne sont pas égaux face à la vaccination. Mais tous tentent de remporter la course-contre-la montre pour atteindre l’immunité collective. Au niveau national, 67,5% des Français avaient reçu au moins une dose ce mercredi, avec de grandes disparités. Notamment en Île-de-France: mercredi, seuls 56% des habitants des Yvelines avaient reçu une première dose contre 81% des Parisiens, selon la plateforme Covidtracker, qui utilise les données de Santé Publique France.

Pointé du doigt pour son retard ces derniers mois, la Seine-Saint-Denis a largement rattrapé le coup. C’est désormais le département qui compte le plus de primo-injections (71% de premières doses) derrière Paris, mais au-dessus de la moyenne nationale. Le Val-de-Marne et les Hauts-de-Seine ont respectivement 68% et 65% de leur population ayant reçu au moins une dose.

Pour rattraper son retard, le département a misé sur la vaccination de proximité, notamment avec un bus itinérant à Pantin. Par ailleurs, tous les centres de vaccination du département sont restés ouvert cet été, contre un quart seulement dans les départements voisins, comme le rappelle France 2.

Les Yvelines à la traîne

A l’inverse de ces bons chiffres, les départements de la grande couronne semble désormais en retard. Dans les Yvelines en particulier, la vaccination peine à décoller. Mecredi, seuls 56% des habitants avaient reçu au moins une dose, malgré quelques initiatives locales, comme à Thoiry où la directrice du zoo a décidé d’ouvrir un centre de vaccination accessible à tous devant les grilles de l’établissement.

À la base de loisir de Verneuil-sur-Seine, il est possible de se faire vacciner sans rendez-vous de vendredi à dimanche 15 août. En outre, quatre centres de vaccination restent ouverts tout l’été dans les Yvelines, selon un communiqué de la préfecture des Yvelines publié début juillet : Saint-Germain-en-Laye, Mantes la Jolie, le Vélodrome et le centre commercial de Vélizy 2. Trois autres ont fermé durant le mois de juillet: Chatou, Rambouillet et Bonnières-sur-Seine.

L’Essonne, la Seine-et-Marne et le Val d’Oise ne font pas beaucoup mieux. Seul le dernier cité atteint 65% de primo-injections, tandis que les deux premiers stagnent, respectivement, à 58% et 60%.

Pour accélérer la campagne vaccinale, le président a promulgué début août la loi relative à la gestion de la crise sanitaire qui a notamment élargit dès le 9 août l’obligation du pass sanitaire pour les trajets de longue distance en train, les bars, restaurants et autres lieux culturels et de loisir. Une loi qui a suscité de nombreuses manifestations d’opposition dans le pays ces derniers week-ends, mais qui a aussi eu pour conséquence de pousser la population à se vacciner rapidement.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *