Santé Publique France insiste sur la nécessité de la prévention


Santé Publique France a publié ce jeudi soir son rapport sur les noyades enregistrées depuis le 1er juin dernier sur le territoire français. Avec 1447, la statistique de ce rapport dont les données seront actualisées jusqu’au 30 septembre marque une baisse par rapport à la précédente enquête élaborée en 2018. Cependant, l’instance souligne la nécessité de poursuivre la prévention.

Ce jeudi soir, l’agence Santé Publique France a présenté les résultats préliminaires – l’étude devant encore être actualisée au début du mois de septembre et ses données complétées jusqu’au 30 septembre – de son enquête « Noyades 2021 ». Le rapport prend en compte et analyse l’ensemble des noyades – qu’elles soient mortelles ou non, accidentelles, criminelles, suicidaires ou de cause indéterminée – du moment, précise-t-il, qu’elles ont été « prises en charge par un service de secours organisé et suivies d’une prise en charge hospitalière ou d’un décès ».

Les chiffres dévoilés ce jeudi condensent ainsi ces événements survenus entre le 1er juin et le 8 août, soit dimanche dernier. Il apparaît que les services de santé français ont compilé un total de 1447 noyades d’origines diverses sur le territoire durant cet intervalle, dont 700 noyades accidentelles « documentées ». Parmi ces noyades, Santé Publique France déplore 168 morts.

Le cas particulier du mois de juin

L’enquête s’attache à dresser le comparatif entre ses relevés de 2021 et ceux de 2018, date d’élaboration de la dernière étude du même type. Santé Publique France observe que les données recueillies – pour l’heure – en 2021 accusent une baisse au regard de sa publication de 2018. « Sur la même période, le nombre de noyades accidentelles en 2021 est en baisse de 22 % par rapport à 2018, date de la dernière enquête: respectivement 700 vs 899; le nombre de noyades accidentelles suivies de décès est respectivement 168 contre 198 », développe le document.

Au vu de la hauteur des statistiques, dont chacune renvoie à un drame, il n’y a cependant pas lieu de se réjouir malgré ce recul. « Ces résultats soulignent la nécessité de poursuivre la prévention sur le risque de noyades à tous les âges, en insistant sur la reprise progressive de l’activité physique, dont la baignade, tenant compte de l’état de santé de chacun », pose en effet l’instance.

Il est d’ailleurs une période durant laquelle l’exercice 2021 a surpassé l’édition 2018 en termes de nombre de noyades accidentelles: la première quinzaine de juin. Et l’enseignement qu’en tire Santé Publique France vient encore étayer ce devoir d’information du public. Car « survenue dans un contexte de levée des mesures de restriction déployées pour la gestion de l’épidémie de Covid-19 », « l’augmentation pourrait être au moins partiellement liée à une mauvaise appréhension des capacités physiques ou à une dégradation de l’état de santé au sortir d’une longue période de moindre activité accompagnée d’une prise de poids », exposent les travaux publiés ce jeudi.

Les moins de 6 ans et les plus de 65 ans les plus touchés

Comment expliquer toutefois que les noyades accidentelles aient reculé de 22% en comparaison des observations conduites il y a trois ans? C’est simple, cet amoindrissement pourrait être lié aux « conditions climatiques beaucoup moins favorables » de l’été en cours.

Si Santé Publique France entend sensibiliser l’ensemble des publics au risque de noyade, deux catégories d’âge ressortent particulièrement parmi les victimes de 2021: les enfants âgés de moins de 6 ans (à hauteur de 25 %, établit le document) et les personnes âgées de 65 ans et plus (pour 23 % d’entre elles). « Les noyades suivies de décès en cours d’eau et plan d’eau ont représenté 36 % du total des décès par noyades accidentelles », peut-on encore lire.

C’est cependant dans deux régions de bord de mer que les noyades accidentelles recensées ont été les plus nombreuses depuis le 1er juin. Il s’agit de la Provence-Alpes-Côte d’Azur et de l’Occitanie.

Robin Verner

Robin Verner Journaliste BFMTV



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *