où en sont les Outre-Mer en termes de vaccination?


Tandis que l’épidémie frappe durement les populations ultramarines, où la campagne de vaccination plafonne à des niveaux très bas, les derniers chiffres de Santé Publique France permettent de faire le point sur les doses injectées dans chacun de ces territoires.

Sébastien Lecornu, ministre des Outre-Mer, « bouleversé » par sa visite jeudi du système hospitalier guadeloupéen. Olivier Véran, ministre de la Santé, « pas indemne » à l’issue de ses allées et venues dans les couloirs du CHU de Pointe-à-Pitre en Martinique. C’est peu dire qu’avec la quatrième vague du Covid-19, les territoires ultramarins sont au coeur d’une tempête.

Et les renforcements des contraintes sanitaires pleuvent, pour parer au plus pressé. Confinements rendus plus stricts à la Martinique et en Guadeloupe, partiel à la Réunion, couvre-feu en Guyane.

Le facteur principal du marasme est connu. Et Olivier Véran n’a pas manqué de le dénoncer à la presse venu l’entendre dans l’hôpital martiniquais qui le recevait. « La vaccination trop faible », a-t-il lancé, d’une voix tendue entre désarroi et colère.

Se fondant sur les dernières données de Santé Publique France, arrêtées à la date de ce vendredi 13 août – et que notre infographie dévoile pour l’ensemble du pays – BFMTV.com passe en revue les taux de vaccinations complètes, de primovaccinations et le pourcentage des personnes auxquelles on n’a pour l’heure administré aucune injection et ce, pour les différents territoires d’Outre-Mer.

· La Réunion, presque le moteur de la campagne dans les Outre-Mer

Avec ses 299.375 personnes au schéma vaccinal complet sur une population totale de 857.809 individus, la Réunion en tire un taux d’habitants pleinements vaccinés de 34,9%. Ainsi, elle fait presque figure de moteur de la campagne dans les terres ultramarines. On note encore 96.075 primovaccinés, soit un pourcentage de 11,2% de la population générale.

462.359 personnes n’ont cependant reçu aucune inoculation à ce jour, soit 53,9% des gens sur place.

· Sa voisine Mayotte moins bien lotie

Toujours dans l’Océan Indien, Mayotte – où l’on recense 288.926 résidents – dispose de 54.029 schémas vaccinaux complets (18,7%), et 28.315 personnes ont déjà connu une injection (9,8%).

Mais 71,5% de la population générale – 206.582 personnes – n’ont pas accédé ou se sont refusé à la vaccination jusqu’à présent.

· La Guadeloupe fait l’impasse

La Guadeloupe compte, elle, 375.693 habitants. Parmi eux, on distingue 67.249 personnes complètement vaccinées (17,9% de la population générale). On ajoute encore 20.663 primovaccinés (5,5%).

Mais ils sont 287.781 Guadeloupéens à n’avoir reçu aucune piqûre. Soit un taux de 76,6% de la population générale.

· 75,9% des Martiniquais n’ont reçu aucune piqûre

La Martinique dénombre 354.824 habitants, dont 64.933 sont pleinement vaccinés. Leur pourcentage s’élève donc, au sein de la population globale, à 18,3%. Une somme à laquelle on ajoute les 20.580 personnes ayant reçu une dose, soit 5,8%.

75,9% de Martiniquais ne figurent ni dans l’une ni dans l’autre de ces catégories: un contingent de 269.311 individus.

· Situation dramatique en Guyane

Quittons les îles pour le continent américain, où la situation guyanaise n’est guère brillante non plus. La Guyane, peuplée de 294.146 personnes, ne compte que 53.240 vaccinés complets (18,1%), renforcés de 13.531 primovaccinés (4,6%).

227.375 personnes n’ont en revanche sauté le pas de la vaccination ni de près ni de loin; soit 77,3%.

Une synthèse, diffusée ce vendredi également, par Santé Publique France des bulletins régionaux, en date ceux-là du 10 août, parvenus à l’agence livre quelques complèments d’information. Ainsi, il apparaît qu’à la Réunion, la couverture vaccinale du segment le plus vulnérable – par l’âge – de la population est plus satisfaisante. En effet, en ce qui concerne la population des 75 ans et plus, 65% des personnes ont reçu une dose de vaccin et 59% ont reçu deux doses ou un schéma vaccinal complet.

Ces documents régionaux – qui portent exclusivement sur les statistiques réunionnaises, mahoraises et guyanaises – établissent la prévalence du variant Delta sur place. Celui-ci représente désormais plus de 60% des PCR criblées.

Robin Verner

Robin Verner Journaliste BFMTV



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *