EN DIRECT – Covid: de nouveaux renforts envoyés vendredi aux Antilles



EN DIRECT - Covid: de nouveaux renforts envoyés vendredi aux Antilles

La Gironde expérimente un pass sanitaire sous forme de « bracelet »

Le département de la Gironde expérimente à partir de jeudi « un bracelet » faisant office de pass sanitaire pour faciliter l’entrée dans les bars et restaurants.

Au total, 20.000 bracelets vont être mis à disposition des établissements dans les lieux touristiques les plus fréquentés de la Gironde, notamment à Bordeaux, dans le bassin d’Arcachon et à Saint-Emilion, selon l’UMIH (Union des métiers et des industrie de l’Hôtellerie) départementale, qui a reçu l’aval des autorités.

L’idée de cette opération test a été « travaillée avec la Préfecture pour la faire rentrer dans les clous », a indiqué mercredi Martin Guespereau, préfet délégué pour la défense et la sécurité.

« Le principe: le client, probablement un habitué de l’établissement, se porte volontaire pour présenter à l’exploitant la preuve de son schéma vaccinal complet ainsi que son identité. Dès lors, il recevra un bracelet inamovible comme sésame, lui permettant d’accéder à l’établissement sans se faire contrôler à nouveau », détaille l’UMIH.

Il s’agit de « faciliter l’accès des clients », a souligné auprès de l’AFP le président de l’UMIH-33, Laurent Tournier, faisant valoir que « le pass sanitaire a fait baisser sensiblement, voire très sensiblement l’activité » des restaurateurs.

Pour l’OMS, il n’y a pas besoin de 3e dose maintenant d’un point de vue scientifique

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a dénoncé mercredi la ruée des pays riches vers la 3e dose de vaccin contre le Covid et pointé que les données n’ont pas démontré la nécessité d’un rappel maintenant.

« Nous pensons clairement que les données actuelles n’indiquent pas que les rappels sont nécessaires », a déclaré la scientifique en chef de l’OMS, Soumya Swaminathan, en conférence de presse. Il faut « attendre que la science nous dise quand les rappels sont nécessaires, quels groupes de personnes et quels vaccins ont besoin de rappels », a-t-elle expliqué.

En Martinique, les médecins anti-vax passibles d’une sanction de leur ordre

Le conseil départemental de l’ordre des médecins de Martinique a décidé que les médecins exprimant publiquement une opinion anti-vaccins seraient passibles de santions disciplinaires, leur position publique ne respectant pas le code de déontologie.

« Les médecins qui continuent à prôner l’anti-vaccination sont passibles d’une sanction disciplinaire qui va de l’avertissement à la radiation », car « ils se mettent en tort avec le code de déontologie », a indiqué le président conseil de l’ordre Raymond Hélénon lundi lors d’une conférence de presse à Fort-de-France.

L’ordre va donc s’appuyer sur les textes du code de la santé publique pour mener à bien sa démarche.

Le taux de vaccination reste encore faible en Martinique (à peine 20%), comme en Guadeloupe, même si les centres ont connu ces derniers jours une grosse affluence, face à la violence de la quatrième vague de l’épidémie aux Antilles.

De nouveaux renforts vendredi et de nouvelles évacuations en vue aux Antilles

De nouveaux renforts de soignants vont être envoyés vendredi en Guadeloupe et en Martinique, d’où une dizaine de malades devraient être évacués vers la métropole dans les prochains jours, a indiqué mercredi le ministère de la Santé.

Le pont aérien se poursuit pour soulager les hôpitaux antillais saturés par les cas de Covid-19.

« Un peu plus de 120 » soignants sont partis mardi pour la Guadeloupe et la Martinique, et « d’autres renforts arrivent vendredi », toujours « équitablement répartis entre les deux îles », selon le ministère.

Ces professionnels de santé – dont le nombre n’a pas été précisé – doivent assurer « la relève » des 240 médecins, infirmiers et aide-soignants arrivés la semaine dernière.

Bonjour à tous et bienvenue dans ce direct

Suivez ici les dernières informations liées à l’épidémie de Covid-19



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *