les gynécologues recommandent une troisième dose de vaccin pour les femmes enceintes



les gynécologues recommandent une troisième dose de vaccin pour les femmes enceintes

Les sociétés savantes de gynécologie, dans un communiqué publié ce mercredi, recommandent également une troisième dose aux femmes en désir de grossesse, six mois après la deuxième injection.

Ouverte aux plus de 65 ans et à celles et ceux risquant de contracter une forme grave de la maladie, elle sera aussi bientôt disponible pour les plus de 50 ans. La dose de rappel sera-t-elle également bientôt ouverte aux femmes enceintes?

C’est en tout cas ce que recommandent ce mardi les sociétés savantes de gynécologie dans un communiqué signé par le Groupe de Recherche sur les Infections pendant la Grossesse (GRIG) et le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF).

Un appel lancé aux autorités sanitaires, qui jusqu’ici n’ont pas ouvert la dose de rappel aux femmes enceintes ou en âge de connaître une grossesse et ne présentant pas d’autre facteur de risque.

« Il est prouvé que la vaccination protège la femme enceinte »

Le GRIG et le CNGOF, « au vu des données scientifiques », considèrent pour leur part que du fait de la baisse de l’immunité dans le temps et d’une vulnérabilité particulière des femmes enceintes vis-à-vis du virus (particulièrement s’il existe une comorbidité), une troisième dose de vaccin doit être proposée aux femmes avec désir de grossesse ou enceintes.

Une dose qui peut être proposée, quel que soit le stade de la grossesse, lorsque le schéma initial date de plus de 6 mois.

« Il est prouvé que la vaccination protège la femme enceinte », rappellent les sociétés savantes de gynécologie, « des études ont montré que les femmes enceintes vaccinées sont moins souvent infectées ».

Aucun effet tératogène ou sur la reproduction chez une femme enceinte n’a d’ailleurs été observé après injection des vaccins selon les études mentionnées par les deux instances. Ces dernières rappellent une nouvelle fois que les sérums sont « sûrs » et « efficaces » pour les femmes enceintes et ce, quel que soit le stade de la grossesse.

Hugues Garnier Journaliste BFMTV



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *