dans toute la France, une cinquième vague qui progresse de manière « fulgurante »



dans toute la France, une cinquième vague qui progresse de manière "fulgurante"

Presque tout le territoire est concerné par la résurgence du virus. Seuls deux territoires ultramarins voient leur incidence baisser ces derniers jours.

Les indicateurs de suivi de l’épidémie sont au rouge. « Notre situation épidémique se dégrade », a reconnu Gabriel Attal ce mercredi, à la veille de l’annonce par Olivier Véran de nouvelles mesures destinées à endiguer la cinquième vague de l’épidémie de Covid-19.

Depuis début octobre, sa progression est « fulgurante », selon les mots du porte-parole du gouvernement: le taux d’incidence national, après être redescendu jusqu’à 43,8, en deça du seuil d’alerte, a désormais redépassé les 190 nouveaux cas hebdomadaires pour 100.000 habitants – un niveau inédit depuis l’été.

Presque tout le territoire est concerné: comme le montre notre carte ci-dessous, seuls Mayotte et la Guadeloupe voient leur taux d’incidence rester en deçà de 50. À l’inverse, la cinquième vague se révèle particulièrement brutale dans 8 départements, où l’incidence dépasse les 250, l’ancien seuil d’alerte maximale: la Haute-Corse, les Bouches-du-Rhône, les Landes, le Lot-et-Garonne, les Hautes-Pyrénées, le Haut-Rhin, Paris et enfin l’Ardèche, où il frôle même les 400.

Un taux d’incidence parfois doublé en une semaine

Les chiffres actuels ne sont pas bons, leur progression non plus. La Guadeloupe et la Guyane sont les uniques territoires qui ont vu leur taux d’incidence diminuer sur la semaine passée, respectivement de 28,1 % et de 23,1 %.

Ailleurs, la diffusion de l’épidémie est rapide, avec une croissance de plus de 50% dans une majorité de départements, comme le montre notre carte ci-dessous Dans 21 d’entre eux, le taux d’incidence a même plus que doublé ces sept derniers jours: l’Aube, la Charente, la Côte-d’Or, le Doubs, l’Hérault, le Jura, la Haute-Loire, le Loiret, la Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, l’Orne, le Puy-de-Dôme, les Hautes-Pyrénées, le Rhône, la Saône-et-Loire, la Haute-Savoie, la Seine-Maritime, la Somme, le Territoire de Belfort et les Vosges

Face à ce constat sans appel, et pour « sauver les fêtes de fin d’année », le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a annoncé que la stratégie de l’exécutif pour endiguer cette flambée épidémique allait se focaliser sur trois axes: le renforcement des mesures barrières, le renforcement du pass sanitaire et l’accélération de la campagne de rappel vaccinal. Le gouvernement prévoit notamment d’ouvrir cette « troisième dose » à tous, mais aussi de durcir les conditions d’obtention du pass sanitaire pour les non-vaccinés, en réduisant le délai de validité des tests PCR.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *