Les tests Covid en forte hausse dans la Métropole lilloise



Les tests Covid en forte hausse dans la Métropole lilloise

Dans un laboratoire lillois dans lequel s’est rendu BFM Grand Lille, le volume de tests a augmenté de 75% en une semaine, avec un taux de positivité qui s’élève à 10%.

C’est le retour des files d’attentes pour les tests de dépistage du Covid-19. Dans la métropole lilloise, le nombre de tests dans les pharmacies et laboratoires a considérablement augmenté avec un total de 10.000 tests analysés par semaine.

Dans ce laboratoire lillois où BFM Grand Lille s’est rendu, le volume de tests a augmenté de 75% en une semaine, avec un taux de positivité qui s’élève à 10%.

« C’est dû d’une part à l’augmentation du nombre de tests salivaires dans les écoles et aussi du dépistage en direct sur les écouvillons nasopharyngés pour les nombreux cas contacts », explique Jérémie Gérard, directeur général chez Synlab Hauts-de-France.

Dans le laboratoire, de nombreux patients viennent se faire tester après l’apparition de symptômes.

« Ça fait quelques jours que je ressens certains symptômes, une grosse fatigue et un petit peu de toux donc j’ai préféré faire un test même si j’étais doublement vaccinée » , explique sur BFM Grand Lille une femme venue se faire dépister.

Idem pour ce père de famille identitifé comme « cas contact » et qui souhaite se faire dépister « pour s’assurer » que lui et sa famille ne sont pas contagieux.

Un taux d’incidence qui augmente

Depuis plusieurs jours, les indicateurs épidémiques sont à la hausse dans le Nord.

D’ailleurs, le ministère de l’Éducation nationale avait annoncé la semaine dernière la dans les établissements scolaires de Lille, un record national.

Avec un taux d’incidence qui a explosé depuis le 1er novembre (113,2 pour 100.000 habitants contre 269,4 le 14 novembre dernier), la métropole lilloise dépasse même le taux d’incidence national (211,8). La hausse des cas se traduit aussi dans les écoles. Avec 355 fermetures de classes la semaine dernière, l’académie de Lille affichait même un record national.

Malgré tout, la métropole lilloise reste encore loin des seuils atteints l’année dernière. Lors de la troisième vague, au coeur du pic épidémique, 2000 tests avaient été réalisés en une seule journée dans la métropole de Lille.

Elise Dherbomez avec Shéhérazade Ben Essaid



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *