de nombreuses pharmacies à court d’autotests en raison d’une forte demande avant Noël



de nombreuses pharmacies à court d'autotests en raison d'une forte demande avant Noël

Moins désagréables à réaliser et plébiscités par les non-vaccinés pour leur prix, les autotests font face à une véritable ruée à l’approche des fêtes de fin d’année.

« Je cherche partout mais il n’y en a pas… je vais venir tous les jours ». Nombreuses sont les personnes qui sortent de cette pharmacie toulousaine bredouilles. A quelques jours de Noël, difficile de se procurer des autotests dans les pharmacies de la ville, comme dans le reste de la France.

Avec l’arrivée des fêtes de fin d’année, désireux de protéger leurs proches et afin de suivre les recommandations des autorités et des scientifiques, les Français veulent massivement se faire tester. Moins désagréables à réaliser et plébiscités par les non-vaccinés pour leur prix (vendus 5,20 euros alors qu’il leur faut débourser 44 euros pour un test PCR et 22 euros pour un test antigénique classique), les autotests sont pris d’assaut.

8 jours d’attente

Conséquence, les pharmacies sont dévalisées et connaissent des ruptures de stocks. « Toute la journée, on nous pose la question (…). On espère les avoir avant les fêtes mais c’est pas dit qu’on les ait d’ici là », explique une pharmacienne de Toulouse qui reçoit seulement une dizaine d’autotests par jour dans son officine. Une livraison largement insuffisante pour satisfaire une demande qui explose.

« On n’était pas habitué à en fournir autant donc forcément ça crée un certain désordre et une certaine pénurie », explique Jean-Marie Guillermin, Vice-président du Conseil de l’ordre de l’Occitanie, à BFMTV.

Selon l’entreprise Biosynex, le principal fabricant d’autotests français, une pharmacie doit désormais attendre 8 jours pour être approvisionnée en autotests. Face à l’épuisement des stocks, les patients optent alors souvent directement pour un test antigénique, une cadence parfois difficile à tenir pour les professionnels.

« On a 50% de l’activité qui est liée à ça [aux tests]. Hier, on a fait 190 tests en une journée », raconte Farah Ghalawinji, pharmacienne en officine, à notre micro.

Face à la situation, Olivier Véran se veut rassurant et a annoncé vouloir « faciliter l’accès » aux autotests dans le pays pour Noël et le Nouvel An, « puisque les pharmacies ou les laboratoires ne pourront pas tester 60 millions de Français en une journée ». Dans le même temps, certains acteurs de la grande distribution demandent l’autorisation de vendre des autotests dans leurs enseignes.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *