un deuxième syndicaliste mobilisé contre l’obligation vaccinale meurt du Covid-19



un deuxième syndicaliste mobilisé contre l'obligation vaccinale meurt du Covid-19

Aimé Agat est mort du Covid-19 le même jour qu’Alain Decaille, autre figure du mouvement de contestation sur l’île.

Il était un visage et une voix bien connus des Martiniquais. Aimé Agat est mort ce lundi, à l’âge de 48 ans, des suites du Covid-19, selon Martinique La Première. Animateur de radio, auteur de textes et président du syndicat pour la défense des artistes martiniquais (SDAM), il était une des figures de la mobilisation contre le pass sanitaire et l’obligation vaccinale sur l’île.

Sa mort intervient le même jour que celle d’Alain Decaille, autre leader de ce mouvement de contestation. Le président de la Fédération des taxis indépendants s’est éteint à l’âge de 61 ans au CHU de Martinique, après trois semaines d’hospitalisation. Les deux syndicalistes auraient été contaminés à l’occasion d’une réunion de travail avec la préfecture.

Figures du mouvement de contestation

Aimé Agat et Alain Decaille étaient des protagonistes importants de l’intersyndicale qui avait appelé à la grève générale le 22 novembre 2021, pour marquer son opposition au pass sanitaire et à l’obligation notifiée aux soignants de se vacciner contre le Covid-19.

Dans le cadre de cette mobilisation, de nombreux blocages de l’île et des barrages ont été érigés, plusieurs jours durant. Pour apaiser les contestations, les autorités ont mis en place des discussions sur différentes thématiques relatives à la vie en Martinique (la vie chère, la santé, la chlordéconémie…).

Les deux représentants syndicaux auraient contracté le Covid-19 lors d’un de ces ateliers. D’autres participants, notamment le préfet de la Martinique, Stanislas Cazelles, ont été testé positifs par la suite. « Effectivement, plusieurs membres de l’intersyndicale l’ont eu. Moi, je l’ai eu », a confirmé à l’AFP Olivier Labastide, le président de la Fédération des taxis de Martinique.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *