un Toulousain crée un jeu de société inspiré par le Covid-19



un Toulousain crée un jeu de société inspiré par le Covid-19

Les joueurs doivent traverser six longs mois de pandémie, tout en évitant les répercussions des restrictions sanitaires.

Vous reprendrez bien un peu de Covid-19? Alors que la France fait face à la cinquième vague de la pandémie et que celle-ci menace les fêtes de fin d’année, un petit bout de crise sanitaire pourrait bien se retrouver sous votre sapin à Noël… sous la forme d’un jeu de société. C’est l’idée de Yohan Foulcher, un Toulousain de 23 ans, qui a créé « La Jauge Infernale », un jeu de plateau inspiré des deux dernières années.

Si certains pourraient être réticents à l’idée de jouer à un jeu de société sur la crise sanitaire, qui occupe déjà en grande partie les esprits, le créateur du jeu entend s’amuser et dédramatiser les moments liés à cette période pendant une partie conviviale.

« Je ne vais pas nier les aspects négatifs du Covid mais l’idée de ce jeu est de changer de regard en se concentrant sur le positif et sur ce qui nous unit », explique Yohan Foulcher au Parisien.

Gare aux cartes « gouvernement »

Le but du jeu? Préserver son moral, garder la santé et épargner son porte-monnaie pendant six mois de pandémie. Les trois éléménts sont représentés sur le plateau par des jauges allant du vert au rouge, non sans nous rappeler certaines cartes ou indicateurs de la crise sanitaire.

Pour traverser ces épreuves, les joueurs planifient des actions représentées sur les cartes de jeu. Par exemple « j’organise mon pot de départ au bureau » qui entraîne un +1 au moral mais malheureusement un -1 en terme de santé… Mais gare aux cartes « gouvernement » qui peuvent annoncer des restrictions et bouleverser les plans des joueurs.

« Nous nous sommes même surpris à comparer les comportements et habitudes de certaines de nos connaissances pendant la pandémie! », peut-on lire dans un avis publié sur le site d’Opsylon Games.

Pas de sujets « qui peuvent cliver »

Soucieux que son jeu soit exclusivement un moment de plaisir et d’amusement, Yohan Foulcher a mis un point d’honneur à ne pas aborder les sujets qui fâchent.

« Il y a certains thèmes qui dans l’esprit de beaucoup de gens peuvent être reliés au Covid, que ce soit le pass sanitaire ou les vaccins, et qui n’apparaissent pas dans le jeu parce que le but, c’est justement d’avoir quelque chose de plus inclusif. Donc, il n’y a pas de thèmes qui peuvent cliver », explique-t-il à LCI.

Le jeu est 100% français ; conçu à Toulouse et fabriqué près de Troyes. Et si le but est de s’amuser du Covid et de la crise sanitaire, 5% des bénéfices des ventes sont toutefois reversés à la Fondation pour la recherche médicale.





Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *