fbpx

La grippe reflue enfin en France mais toutes les régions de métropole encore en phase épidémique



La grippe reflue enfin en France mais toutes les régions de métropole encore en phase épidémique

Ce mercredi, l’agence Santé Publique France a publié son bulletin de suivi de l’épidémie de grippe pour la semaine 15 de l’année 2022. Il montre qu’entre le 11 et le 17 avril dernier, la plupart des indicateurs de la diffusion de la maladie étaient à la baisse après cinq semaines d’augmentation continue. Toutes les régions de l’Hexagone sont cependant encore placées en phase épidémique.

L’épidémie de grippe, inhabituellement tardive cette année pour la saison, reflue dans tout l’Hexagone, indique ce mercredi le bilan hebdomadaire de l’agence Santé Publique France, comme l’ont montré la plupart des indicateurs, y compris – et pour la première fois – le nombre des morts. Ce relevé vaut pour la semaine 15 de cette année 2022, soit celle qui a débuté lundi 11 avril pour s’achever dimanche dernier, le 17.

« Bien qu’en diminution, les indicateurs de la grippe étaient encore à des niveaux élevés marquant une circulation toujours intense des virus grippaux en parallèle du SARS-CoV-2 » la semaine écoulée, a cependant observé l’agence sanitaire. En conséquence, l’intégralité des régions hexagonales sont toujours placées en phase épidémique.

Parmi ces indicateurs à la baisse, on remarque que la proportion des consultations ou des admissions pour grippe ou syndrome grippal a reculé dans les cabinets de médecine de ville, comme à l’hôpital. Alors qu’en semaine 14, le taux de ces consultations attignait encore un niveau de 300 pour 100.000 habitants, il est redescendu autour des 200.

351 cas de grippe admis en réanimation depuis le début de la surveillance

En ce qui concerne les morts, la part liée à la grippe parmi l’ensemble des décès issus de la certification électronique a également diminué. Ces morts concernaient majoritairement des personnes de 65 ans ou plus (85%) mais 13 d’entre elles ont été comptabilisés chez des moins de 15 ans.

Se penchant sur les cas sérieux enregistrés depuis le début de la surveillance – entrée cette fois dans sa quarantième semaine – le bulletin recense 351 états grippaux admis en réanimation, dont 11 admis lors de cette semaine 15.  Le document signale encore 377 signalements d’épisodes de cas groupés d’infection respiratoire aiguë en établissements médico-sociaux, dont 153 épisodes confirmés pour la grippe.

Par conséquent, la grippe circulant encore malgré ce recul et de surcroît en parallèle du Covid-19, Santé publique France réaffirme l’importance des gestes barrières et de la vaccination, notamment pour les plus à risque, personnes âgées en tête.

Robin Verner et Margaux de Frouville avec AFP



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.