fbpx

Guerre en Ukraine : le Secrétaire général de l’ONU en visite de solidarité en Moldavie


Les Nations Unies ont lancé une opération de grande envergure destinée à venir en aide aux Ukrainiens, y compris ceux qui ont trouvé refuge en Moldavie. Au poste frontière de Palanca, les réfugiés sont accueillis par des employés de l’ONU qui les aident à s’orienter, leur apportent un soutien matériel et juridique et leur fournissent le strict nécessaire.

« Mais nous pensons que nous devons faire beaucoup plus », a souligné le chef de l’ONU lors d’une conférence de presse conjointe avec la Première ministre moldave, Natalia Gavrilița, à Chisinau, la capitale.

Crise en Europe

« Il n’a pas été facile pour l’ONU de se réadapter à une crise humanitaire en Europe. Ici, nous n’avons pas les formes traditionnelles d’aide humanitaire que l’on connaît dans les zones de crise du monde en développement, dans les États fragiles. Il a donc fallu du temps pour organiser notre travail et répondre pleinement aux besoins de coopération que la Moldavie attend de l’ONU », a souligné António Guterres.

L’ONU fait ainsi tout pour intensifier ses programmes les plus efficaces, notamment les programmes d’assistance en espèces. Le chef de l’ONU a déclaré qu’il fallait faire confiance aux gens pour savoir quels sont leurs premiers besoins et comment ils veulent dépenser les fonds qui leur sont accordés. L’ONU prévoit de fournir une telle assistance à 90.000 réfugiés et à 55.000 familles qui les hébergent.

Économie fragile

La Moldavie est un petit pays européen avec une « économie fragile ». Il est enclavé et le port ukrainien d’Odessa, par lequel il expédie ses marchandises vers le reste du monde, est fermé en raison de la guerre.

De plus, la Moldavie n’est pas seulement un pays qui a ouvert ses portes aux réfugiés, comme beaucoup de ses voisins. Par rapport à la taille de sa population, il a accueilli le plus grand nombre de réfugiés ukrainiens.

« La Moldavie a besoin et mérite un soutien massif, y compris un soutien budgétaire à la hauteur de sa générosité », a souligné le chef de l’ONU, notant qu’il est nécessaire de préserver la stabilité dans le pays.

Il a rappelé que l’impact socio-économique de la guerre en Ukraine dans la région et dans le monde est profond et de grande ampleur, d’autant plus qu’elle a coïncidé avec la crise provoquée par la pandémie de Covid-19. Les prix des aliments et de l’énergie augmentent et il devient de plus en plus difficile pour les gens de joindre les deux bouts.

Le Secrétaire général a souligné que l’ONU s’engageait à soutenir non seulement la population ukrainienne, mais aussi la population moldave. « Votre souveraineté, votre indépendance et votre intégrité territoriale, ainsi que les solides progrès que vous avez réalisés au cours des trois dernières décennies, ne doivent pas être menacés ou fragilisés », a-t-il dit.


Camp de réfugiés à Palanca, en Moldavie, à la frontière avec l'Ukraine.

ONU Info

Camp de réfugiés à Palanca, en Moldavie, à la frontière avec l’Ukraine.

Ramener la paix

Il a exhorté la Russie à cesser l’invasion de l’Ukraine et les deux parties à renforcer les efforts diplomatiques et le dialogue afin de parvenir immédiatement à un accord conforme aux lois internationales et à la Charte des Nations Unies. Il a également appelé les partenaires régionaux et internationaux à soutenir ce processus « dans l’intérêt de la stabilité mondiale ».

« En ce 9 mai, nous nous souvenons que le dialogue et la coopération basés sur le respect mutuel sont le fondement de la paix et de la sécurité, en Europe et dans le monde », a ajouté le chef de l’ONU. Chaque année le 9 mai, la Russie célèbre sa victoire sur l’Allemagne nazie.

Cette année, dans le contexte de la guerre en Ukraine, les habitants de Chisinau attendaient avec une certaine appréhension l’anniversaire de la victoire sur le nazisme. La presse a fait état d’un risque d’affrontements entre groupes ayant une vision différente des événements historiques.

Un rallye automobile avec des drapeaux et le « Ruban de Saint-Georges », interdit dans ce pays, a eu lieu, mais ses participants ont organisé un rassemblement puis se sont séparés dans le calme. « Le fait que ma visite soit tombée le 9 mai est une pure coïncidence », a assuré le chef de l’ONU, répondant à une question d’un journaliste.

Adhésion à l’ONU il y a 30 ans

Le Secrétaire général de l’ONU a félicité la Moldavie à l’occasion d’un anniversaire marquant le 30e anniversaire de son adhésion à l’ONU.

En 1992, après l’effondrement de l’Union soviétique et suite à l’indépendance de la Moldavie, cette république a rejoint les rangs de l’ONU. António Guterres a salué les contributions de la Moldavie au maintien de la paix, au développement durable, à l’égalité des sexes et au changement climatique. 

L’ONU a demandé 2,5 milliards de dollars pour l’aide humanitaire sur le territoire en Ukraine, et 1,85 milliard de dollars pour aider les réfugiés dans d’autres pays. « J’exhorte tous les pays à donner généreusement. Globalement, ce sont des sommes minuscules », a souligné le chef de l’ONU. Il a également appelé tous les pays à envisager la possibilité de renforcer leur coopération économique avec la Moldavie.

Aujourd’hui, l’afflux de réfugiés en Moldavie n’est pas comparable aux premiers jours de la guerre. Cependant, selon les employés de l’ONU qui se trouvent à la frontière, il y a parfois une augmentation soudaine du nombre de réfugiés. Cela se produit particulièrement fréquemment après une nouvelle escalade – une augmentation des attaques de missiles.

Selon l’estimation de l’ONU, à la fin de l’année, le nombre de réfugiés en Moldavie pourrait atteindre un million de personnes, et 250.000 d’entre eux resteront dans ce pays.



Lire la suite
news.un.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.