fbpx

l’Agence de sécurité du médicament retire du marché un spray nasal



l'Agence de sécurité du médicament retire du marché un spray nasal

« Les documents techniques du produit ne présentent pas de preuves cliniques suffisantes pour justifier une utilisation contre le virus SARS-CoV-2 », indique l’ANSM.

Le spray nasal virucide Previdspray, présenté comme protecteur contre le Covid-19; ne peut plus être commercialisé en France, a annoncé ce vendredi l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

Le produit, fabriqué par une entreprise enregistré en Belgique, n’a pas répondu aux exigences des autorités sanitaires.

« Selon l’Agence fédérale belge des médicaments et des produits de santé, les documents techniques du produit ne présentent pas de preuves cliniques suffisantes pour justifier une utilisation contre le virus SARS-CoV-2 responsable de la maladie Covid-19 », peut-on lire dans un communiqué sur le site de l’ANSM.

« En conséquence, la commercialisation de ce produit dans les pharmacies ou tout autre lieu en France est arrêtée », prévient l’Agence nationale de sécurité du médicament

Pas le premier spray

Déjà, en février 2021, l’ANSM avait fait retirer un produit commercialisé par une société des Bouches-du-Rhône sous les noms « spray nasal Cov-Defense » ou « spray nasal Biokami », quelques jours avant qu’il ne soit largement diffusé, relève nos confrères de Ouest-France.

Le fabricant assurait que son spray à base d’eau ionisée neutralisait 99 % de la charge virale. Il avait été sommé de justifier ces allégations. « Nous n’avons reçu aucune donnée de validation clinique démontrant la performance et la sécurité d’utilisation », constatait l’ANSM.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.