fbpx

pour la première fois depuis juillet 2021, moins de 1000 patients se trouvent en soins critiques



pour la première fois depuis juillet 2021, moins de 1000 patients se trouvent en soins critiques

992 personnes sont actuellement hospitalisées en France avec un diagnostic Covid-19. Un chiffre qui s’inscrit dans une décrue globale de la pandémie.

Pour la première fois depuis juillet 2021, moins de 1000 patients se trouvent en soins critiques avec un diagnostic Covid-19, comme l’indiquent les données du 30 mai publiées par Santé Publique France.

Il aura fallu attendre 10 mois pour que le nombre de malades repasse sous ce seuil symbolique. Plus précisément, il faut remonter au 28 juillet 2021 pour retrouver une donnée similaire, lorsque 992 patients se trouvaient en soins critiques.

Mais à l’époque, la dynamique épidémique était ascendante, à l’opposéde ce qui est observé aujourd’hui.

Une décrue sur tous les plans

Car sur le plan sanitaire, l’épidémie de Covid-19 continue sa décrue en France. Tous les indicateurs sont à la baisse. Les patients en soins critiques d’abord, avec une réduction des personnes prises en charge qui a débuté en janvier, avant de connaître un plateau en avril, puis de reprendre une baisse marquée début mai.

Du côté des cas positifs, on en détecte actuellement 17.709 quotidiennement, en baisse de 29% par rapport à la semaine dernière. Quant aux admissions en soins critiques, 49 patients y ont été admis le 30 mai, marquant une baisse de près de 20% en une semaine.

Enfin, le taux de reproduction R, qui caractérise le nombre d’individus qu’un malade contamine, est actuellement de 0,77. S’il est au-dessus de 1, cela signifie que l’épidémie progresse.

Lundi, une seconde barre symbolique a été franchie, du côté de l’ensemble des patients hospitalisés avec un diagnostic Covid-19. 15.488 personnes se trouvent actuellement à l’hôpital avec le virus. C’est la première fois depuis le 19 décembre dernier que cette donnée repasse sous les 15.500.

Autant d’indicateurs qui prêtent à l’optimisme, mais qui ne doivent pas cacher la réalité de l’épidémie, qui circule encore activement sur le territoire. Bien qu’avec 17.709 nouveaux cas détectés lundi la dynamique soit à la baisse, on est encore loin des objectifs qui étaient en vigueur il y a un an et demi. En décembre 2020, avant l’arrivée du très contagieux variant Omicron, l’exécutif avait fixé à 5000 le nombre de nouveaux cas quotidiens à atteindre pour initier un déconfinement partiel.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.