fbpx

ce pic de contaminations est-il inquiétant?



ce pic de contaminations est-il inquiétant?

Les 53.802 cas recensés mercredi peuvent s’expliquer par le rattrapage du lundi de Pentecôte mais aussi par la propagation de plusieurs sous-variants d’Omicron.

Ces dernières 24 heures, 53.802 nouveaux cas de Covid-19 ont été recensés par Santé Publique France, un chiffre en nette progression par rapport aux données enregistrées quelques jours auparavant. Une semaine plus tôt, soit le mercredi 1er juin, seuls 26.144 cas étaient recensés, soit moitié moins que ce mercredi. En sept jours, le nombre de contaminations a ainsi augmenté de 105,8%, indique encore Santé Publique France.

Pour expliquer ces chiffres, il faut d’abord prendre en compte leur date de publication: les près de 54.000 cas ont été recensés le 8 juin, soit le surlendemain du lundi de Pentecôte. Et puisque la plupart des laboratoires sont fermés les jours fériés, un rattrapage est souvent observé les jours suivants.

La propagation des sous-variants BA.4 et BA.5

Néanmoins, une recrudescence de cas est tout de même observée ces derniers jours. Le nombre moyen de nouveaux cas observés en moyenne sur 7 jours s’établit désormais à plus de 23.900 cas, contre environ 18.800 le 1er juin. Cela s’explique par la prolifération des sous-variants d’Omicron BA.4 et BA.5.

En France, « pour l’instant on a à peu près 18% de BA.4 ou BA.5, et le reste en BA.2. Mais on peut passer de 18% à 85% en 15 jours », a expliqué à BFMTV l’épidémiologiste Catherine Hill. »

Autres pistes d’explications: la baisse de l’effet des troisièmes doses de vaccin, effectuées pour la plupart il y a quelques mois, ou encore le relâchement des gestes barrière lié à la levée de quasiment toutes les restrictions.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.