fbpx

le plan blanc réactivé en Martinique, un mois après avoir été levé



le plan blanc réactivé en Martinique, un mois après avoir été levé

Un mois après avoir été levé, le plan blanc a été réactivé par le CHU de Martinique, en raison de l’afflux des patients aux urgences, de la remontée de l’épidémie de Covid-19 et des difficultés de fonctionnement.

Le plan blanc a été de nouveau activé par le CHU de Martinique, un mois après avoir été levé, en raison d’un regain de l’épidémie de Covid dans cette île des Antilles, a appris l’Agence France-Presse (AFP) vendredi.

« Le plan blanc et les dispositions y afférentes sont réactivées à compter de ce jour », a écrit jeudi la direction du CHU de la Martinique dans une note interne qu’a pu consulter l’AFP.

« L’afflux des patients aux urgences », « la remontée de l’épidémie de Covid » et « des difficultés de fonctionnement » justifient la remise en fonction de ce dispositif de mobilisation et d’organisation particulières de l’hôpital, selon le CHUM.

« Le plan blanc, c’est une capacité à agir, une agilité plus forte », a précisé Jérôme Le Brière, directeur du CHU de la Martinique, sur l’antenne de la radio locale RCI. « Ce qui me tient à coeur, c’est sanctuariser les congés à venir pour des équipes qui sont déjà fatiguées », a-t-il tempéré. La direction de l’hôpital public en Martinique veut « au maximum ne pas déprogrammer de chirurgie de médecine », a-t-il expliqué.

Des soutiens médicaux pourraient renforcer le CHU dans les semaines à venir notamment via des recrutements.

Courbe ascendante

L’épidémie de Covid-19 a repris une courbe ascendante en Martinique. Au cours de la semaine 30 mai au 5 juin, 7924 nouveaux cas ont été comptabilisés. À titre de comparaison, 2022 nouveaux cas positifs de Covid-19 avaient été comptabilisés durant la semaine de 25 avril au 1er mai, quelques jours avant la levée du plan blanc.

Le plan blanc était resté en vigueur du 12 juillet 2021 au 4 mai 2022 dans l’île. Au cours de la première semaine du mois de juin, 35 patients souffrant du Covid-19 ont été hospitalisés au CHUM dont 4 en soins critiques/réanimation.

« L’installation d’un nouveau sous-lignage du variant Omicron se confirme en Martinique », précise Santé Publique France dans son bulletin hebdomadaire. Pour le professeur André Cabié, chef du service des maladies infectieuses du CHUM, interrogé sur Martinique la 1ère, cette mutation du virus « se transmet plus facilement que les premiers ».

Dans cette île où seuls 45,4% de la population de 12 ans et+ dispose d’un schéma vaccinal complet, 943 morts, signalés par le CHU de Martinique, sont à déplorer depuis de début de l’épidémie.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.