fbpx

quelle est la situation en France à l’heure de la « septième vague »?



quelle est la situation en France à l'heure de la "septième vague"?

De nombreux pays européens sont confrontés depuis quelques semaines à une nouvelle accélération des contaminations. C’est aussi le cas en France.

« Oui, on peut dire que c’est la septième vague. » La France n’en a pas terminé avec le Covid-19, a confirmé ce mercredi matin Alain Fischer, président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, invité de France 2.

En effet, depuis la fin mai, l’Hexagone enregistre une hausse continu du nombre de nouvelles contaminations: plus de 46.000 cas ont été confirmés sur les sept derniers jours, selon les dernières données en date du 18 juin – une augmentation de près de 50% en une semaine, comme le montre notre graphique ci-dessous.

Une hausse dans toute la métropole

La faute à qui? D’une part, à un « déclin immunitaire », c’est-à-dire que « la protection conférée par une infection ou une dose de vaccin décroît avec le temps », explique explique à l’AFP Mircea T. Sofonea, maître de conférences en épidémiologie à l’université de Montpellier.

Mais aussi l’arrivée de nouveaux sous-lignages d’Omicron, BA.4 et surtout BA.5, qqui remplace progressivement son homologue BA.2, jusqu’alors dominant en France. « Il n’est pas plus sévère que les autres variants Omicron BA.1 ou BA.2, cela se situe au même niveau. Mais il y a plus de cas donc il faut s’en occuper », souligne ainsi Alain Fischer.

Dans 16 départements, et notamment en région parisienne, le taux d’incidence – le nombre de cas sur les sept derniers jours pour 100.000 habitants – est déjà supérieur à 500. Surtout, la circulation virale s’intensifie dans toute la métropole: dans le Lot, le nombre de contaminations détectées a ainsi plus que doublé en une semaine, comme le montre notre carte ci-dessous.

Pas de flambée des cas graves dans l’immédiat

Malgré cette hausse, la plupart des experts se veulent rassurants. Invité de BFMTV-RMC ce mercredi, l’ex-ministre de la Santé Olivier Véran a mis en avant la bonne couverture vaccinale du pays.

Jusqu’alors, cette septième vague de l’épidémie n’entraîne pas une flambée des cas graves: un peu plus de 14.300 patients sont actuellement hospitalisés, en légère hausse sur une semaine, comme le montre notre graphique ci-dessous. « Cependant, comme lors des vagues précédentes, une augmentation globale des cas de Covid-19 peut entraîner une augmentation des hospitalisations (…) et des décès », nuance Alain Fischer.

>> Pour connaître l’évolution complète de l’épidémie de Covid-19 en France, rendez-vous sur notre page dédiée.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.