fbpx

Élisabeth Borne a reçu sa deuxième dose de rappel contre le Covid-19



Élisabeth Borne a reçu sa deuxième dose de rappel contre le Covid-19

La Première ministre Élisabeth Borne s’est fait administrer une nouvelle dose de rappel contre le Covid-19 ce vendredi. Elle a invité toutes les personnes éligibles à en faire de même.

Pour l’exemple. Élisabeth Borne a reçu vendredi matin sa deuxième dose de rappel de vaccin contre le Covid-19, dans un cabinet infirmier de Paris. La Première ministre en a profité pour inviter les personnes éligibles à ce rappel à en faire de même, pour « passer un été serein ».

« Comme 4 millions de Français, je viens d’avoir ma deuxième dose de rappel » d’un vaccin qui « protège des formes graves et renforce les défenses immunitaires » contre le Covid-19, a fait valoir la cheffe du gouvernement, âgée de 61 ans.

« Avec l’été il y a beaucoup de personnes qui vont rencontrer les petits-enfants ou de la famille. C’est vraiment important de faire cette deuxième dose de rappel », a-t-elle ajouté.

Un rappel ouvert à 17 millions de Français

Élisabeth Borne fait partie du public concerné par ce rappel, ouvert pour le moment à toutes les personnes au-delà de 60 ans, aux femmes enceintes, mais aussi aux personnes de moins de 60 ans « à risque » ou vivant dans l’entourage de personnes fragiles.

Au total, quelque 17 millions de Français sont éligibles à cette dose supplémentaire. Elle est possible dès trois mois après le premier rappel pour les plus fragiles, et six mois après pour les autres.

« L’épidémie n’est pas dernière nous »

« L’épidémie rebaisse dans cette septième vague, mais (…) on a encore une augmentation des personnes hospitalisées, en réanimation et même des décès. L’épidémie n’est pas derrière nous », a souligné Élisabeth Borne, en invitant « tous ceux pour lesquels on recommande cette deuxième dose à se faire vacciner ».

Le nombre de contaminations de Covid-19 s’établit à environ 78.000 cas par jour, en moyenne sur sept jours. Ce chiffre est loin du pic de cette septième vague, établi à 130.000 cas. Mais les hospitalisations ne baissent pas encore, et se maintiennent à environ 1400 cas par jour, en moyenne sur sept jours, selon les données de Santé publique France.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.