fbpx

la circulation du virus baisse, mais les indicateurs hospitaliers restent élevés



la circulation du virus baisse, mais les indicateurs hospitaliers restent élevés

Le dernier point épidémiologique de Santé Publique France montre que, malgré une baisse du taux d’incidence et du nombre d’hospitalisations, le nombre de morts continue d’augmenter.

Un virus qui circule moins, mais qui reste virulent. C’est ce que révèle le dernier bulletin épidémiologique de Santé Publique France, à propos du Covid-19, publié ce jeudi. En semaine 28, c’est-à-dire entre le 11 et 17 juillet, la « circulation du SARS-CoV-2 diminue » mais « les indicateurs virologiques se (maintiennent) à un niveau très élevé », écrit l’agence sanitaire.

La majorité des indicateurs est en effet en baisse. Le taux d’incidence s’élève à 1127, contre 1346 la semaine précédente, « soit plus de 90.000 nouveaux cas en moyenne par jour ». Une diminution de 16% après « six semaines consécutives d’augmentation », rapporte Santé Publique France.

De la même manière, 663.736 nouveaux cas de Covid ont été recensés, soit près de 250.000 de moins qu’en semaine 27 (913.710). Le taux de reproduction du virus, lui, est passé de 1,20 à 0,83 sur l’ensemble du territoire.

Une hausse des morts de 42%

À l’hôpital, les indicateurs « restent élevés », selon l’agence, « en particulier chez les 70 ans et plus ». Entre le 11 et le 18 juillet, 7907 nouvelles hospitalisations ont été recensées, contre 9007 la semaine précédente, soit une baisse de 12%. En soins critiques, avec 741 nouvelles admissions (856 en semaine 27), cela représente une diminution de 13%.

Quant au nombre de morts, il continue d’augmenter: 590 décès ont été enregistrés à l’hôpital, contre 416 en semaine 27, soit une hausse de 42%.

Malgré le ralentissement des contaminations, Santé publique France met en garde en cette période de congés estivaux, « propices à une augmentation de la transmission du virus » et rappelle l’importance « des gestes barrières », qui restent essentiels pour protéger les populations les plus vulnérables ».



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.