fbpx

Guerre en Ukraine : le combat d’UNITAID pour fournir de l’oxygène médical aux prématurés 


En partenariat avec Vayu Global Health, une organisation qui développe des innovations à faible coût, l’Unitaid a fourni 220 de ses appareils de pression positive continue nasale à bulles (bCPAP) et 125 de ses systèmes de mélange d’oxygène pour fournir aux nourrissons l’assistance respiratoire et l’oxygénothérapie dont ils ont besoin.

Ce mode de traitement courant qui convient le mieux au syndrome de détresse respiratoire (SDR) des prématurés et à d’autres maladies respiratoires de l’enfant. 

Depuis le début du conflit en Ukraine, de nombreux hôpitaux ont été endommagés ou détruits et les chaînes d’approvisionnement ont été rompues. Ce qui expose des milliers de nouveau-nés à un risque élevé de décès ou de handicap en raison d’un manque d’accès à l’oxygène, aux équipements nécessaires et aux traitements essentiels.

De plus, comme la guerre augmente le stress des mères, les agences humanitaires sanitaires font état d’un nombre accru de naissances prématurées. Ces dernières sont ainsi plus susceptibles de développer des complications respiratoires, neurologiques ou digestives chez les bébés, ce qui accroît encore le besoin d’oxygène.

25 centres de référence dont 17 centres périnataux ont reçu ces appareils en Ukraine

En tant que stratégie de ventilation non invasive pour les nouveau-nés atteints du syndrome de détresse respiratoire infantile (SDRI), la bCPAP est un système de pression variable à débit continu destiné aux nouveau-nés qui respirent spontanément afin de prévenir le collapsus pulmonaire pendant l’expiration. Le nouvel appareil bCPAP ultra-économique, portable et sans électricité, qui avait l’autorisation des autorités américaines lors de la pandémie de Covid-19, permet d’administrer avec précision la concentration, le débit et la pression d’oxygène, ce qui peut améliorer considérablement l’état des nouveau-nés et des nourrissons. 


Des nouveau-nés sont pris en charge dans l'unité de soins intensifs pour enfants, au centre périnatal régional de Kiev, en Ukraine.

© UNICEF/Oleksandr Ratushniak

Des nouveau-nés sont pris en charge dans l’unité de soins intensifs pour enfants, au centre périnatal régional de Kiev, en Ukraine.

Le financement d’Unitaid a permis de mener à bien les tâches d’ingénierie, de fabrication et d’approbation de ce dispositif. Le système est fabriqué au Kenya. 

Unitaid a également financé ce soutien spécifique pour l’Ukraine. A ce jour, 25 centres de référence à travers l’Ukraine, dont 17 centres périnataux, ont reçu ces appareils qui sauvent des vies. Des formations initiales intensives en personne ont été organisées à Cracovie, en Pologne, pour soutenir les néonatologies et pédiatres ukrainiens venus de Lviv. 

« La bCPAP a un énorme potentiel et peut changer la donne en matière d’apport d’oxygène aux bébés dans le monde entier, mais surtout dans les situations de crise et de ressources limitées », a déclaré lors d’un point de presse régulier de l’ONU à Genève, Hervé Verhoosel, porte-parole d’Unitaid. L’organisation basée à Genève appelle d’ailleurs les donateurs et le secteur privé à augmenter les investissements dans les innovations sanitaires adaptées à « une utilisation dans des contextes de crise et de ressources limitées ».
 





Lire la suite
news.un.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.